Tony Derwael, Bel'Export :

Allemagne : la faible récolte d'Abate Fetel pourrait avantager la Conférence

La saison des fruits a débuté de manière positive chez Bel'Export avec la poire Corina, qui sera triée jusqu'à la fin de la semaine. Dès lundi, l'entreprise commencera avec la première Conférence. « La saison a commencé beaucoup plus tôt que l'année dernière. Le prix de vente moyen de la Corina est d'environ 1 euro et celui du meilleur producteur d'environ 70 centimes le kilo. C'est un bon prix pour commencer, à la fois pour le producteur et pour le négociant », indique Tony Derwael de Bel'Export.

« Espoir d'une bonne formation des prix »
« Les perspectives pour la prochaine saison des fruits sont bien plus positives que l'an dernier. Moins de pommes et de poires sont attendues cette année. La Pologne a beaucoup moins de pommes que l'an dernier, mais la Belgique a aussi beaucoup moins. En raison de la chaleur, nous devons déjà trier 15 à 20 % des pommes », a déclaré Tony. « La chaleur en Belgique n'a pas autant affecté les poires, mais l'Italie en a beaucoup moins cette année à cause des conditions météorologiques extrêmes. La récolte inférieure d'Abate Fetel pourrait être bonne nouvelle pour la Conférence en Allemagne. Bien que les productions européennes soient encore assez élevées, nous espérons que la formation des prix compensera. »


Coup de soleil sur les pommes après la vague de chaleur de juillet

« Les Sept plaies d'Egypte »
Pourtant, le commerçant n'est pas convaincu que ce sera une saison sans nuage. « Personne ne sait ce qui se passera avec le Brexit imminent. Mais je ne pense pas que ce sera bon pour l'industrie des produits frais. Heureusement, nous avons l'expérience de l'exportation dans des pays tiers, mais c'est comme si on remontait 40 ans en arrière », continue Derwael. « C'est comme si le secteur des fruits de première classe subissait les sept plaies d'Egypte. En 2013, nous avons eu la tempête « Pukkelpop » qui n'a pas seulement emporté la récolte, mais des plantations entières. L'année suivante, la Russie a fermé subitement le 7 août avec son boycott. En 2015 et 2016, nous avons eu d'énormes tempêtes de grêle qui ont détruit les récoltes dans le Limbourg. En 2017, nous avons eu un gel nocturne au printemps et l'année dernière, les récoltes ont été si importantes que les prix ont chuté en raison d'une offre excédentaire. »

« Notre culture est comme une course dans laquelle chaque obstacle doit être franchi pour ne pas être disqualifié. Le pire qui puisse nous arriver serait que RIEN ne se passe mal pendant la période de culture, ce qui entraînerait une surproduction comme l'année dernière. À l'époque où les Hollandais étaient meilleurs au football que les Belges, un grand homme d'Amsterdam avait déclaré : « Tous les désavantages ont un avantage » ! »

Investissement dans de nouveaux marchés
Au début de la semaine prochaine, les premières poires Conférence seront cueillies, triées et expédiées aux clients. « La conférence a l'air bien. La taille est plus grande que l'année dernière et nous nous attendons à ce qu'un produit de meilleure qualité ait une durée de conservation plus longue. Nous espérons exporter beaucoup de Conférences en Allemagne cette année, mais également vers de nouveaux marchés tels que le Mexique et l'Asie. Quelques années s'écoulent avant qu'un nouveau marché n'accepte pleinement le produit, mais lorsque vous mettez le travail sous forme de chaîne, il est possible d'ouvrir de nouveaux marchés », conclut Tony.


Kevin Derwael, Bernd Jager, Tony Derwael et le chien Nixon 

Une grande partie des pommes a été triée

Pour plus d'informations :
Tony Derwael
Bel'Export
Neremstraat 2
3840 Borgloon - Belgium
Tél. : +32 12 440 551
belexport@belexport.com    
www.belexport.com  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)