Justin Leonard - Jackie Leonard & Sons

Marché des fruits et légumes de Dublin : entre approvisionnement irrégulier et menace du Brexit

Le marché des fruits et légumes de Dublin fermera ses portes dans le courant du mois pour une rénovation et une restauration. Il rouvrira prochainement pour accueillir une nouvelle génération de producteurs agroalimentaires, d'artisans boulangers, de bouchers, de fabricants de fromage et autres.

« À l'heure actuelle, il ne reste plus que quelques marchands de fruits et légumes sur le marché », explique Justin Leonard, de Jackie Leonard & Sons, qui travaille dans un entrepôt situé dans la zone adjacente au marché. « La plupart des commerçants se sont installés dans les entrepôts à proximité et les acheteurs à la recherche de produits de gros ne manqueront pas de se rendre là directement. Ce sera une bonne chose. Tous les produits vendus ces dernières années sur le marché ont été livrés aux clients, autrefois c'était un marché de gros florissant mais ce n'est plus le cas maintenant. »

Le marché est en plein cœur du circuit touristique de Dublin avec comme voisine la célèbre distillerie Jameson's Whiskey, l'un des sites touristiques les plus populaires. Le marché deviendra donc une étape du circuit touristique.

Justin indique que le commerce des fruits et légumes à Dublin est lent en ce moment en raison des vacances d'été. « Les prix ont été très volatils et l'offre sporadique, comme en Europe et au Royaume-Uni. C'est l'effet de la météo ! » 

« Il y a trois semaines, les prix de l'oignon étaient exorbitants, maintenant ils se sont effondrés. Les légumes de serre sont chers, mais cela va baisser à mesure que la saison avance. Nous avons aussi observé des pénuries de laitues, de type Brassicaceae. »

La plus grande préoccupation de Justin en ce moment est la menace imminente d'un Brexit sans accord qui semble de plus en plus plausible. La plupart des produits frais introduits en Irlande passent par le « pont terrestre » - de l'UE à travers l'Angleterre par camions, puis par ferry jusqu'en Irlande. Actuellement, il n'y a pas de contrôle des véhicules ou des passagers et les marchandises circulent librement entre les pays.

« Un Brexit sans accord nuirait à tout le monde. Si chaque camion doit être contrôlé à la frontière entre l'UE et le Royaume-Uni, puis à nouveau en arrivant en Irlande, ça entraînera d'énormes retards. Il est possible d'expédier directement depuis la France, la Hollande ou l'Espagne vers Cork ou Dublin mais ça rallonge le délai de livraison de 24 heures. Dans ce métier, 24 heures peuvent faire la différence entre profit et perte. Si j'achète un produit à un certain prix un jour, il y a un risque que le marché ait chuté avant même que celui-ci arrive, et ce, sans parler de la question de qualité des denrées périssables après un long voyage. »


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)