William Nannes, J.P. Beemsterboer : « Je n'attends pas de prix spectaculaires cette année »

Première cargaison d'oignons hollandais dans le port du Sénégal en attendant l'ouverture du marché

Les exportateurs néerlandais d'oignons attendent avec impatience l'ouverture du Sénégal. « Ils se réunissent aujourd'hui ; nous en saurons donc bientôt plus. Le marché pourrait s'ouvrir immédiatement », déclare William Nannes de J.P. Beemsterboer.

« Cependant, cela pourrait tout aussi bien être le 1er septembre. Dans tous les cas, nous pourrons bientôt exporter à nouveau au Sénégal. Les premiers chargements sont déjà en cours ou le seront bientôt. »

Le marché sénégalais est la principale destination des exportations du secteur néerlandais de l'oignon. C'est aussi une plaque tournante en Afrique. Son ouverture est toujours un événement important pour les exportateurs néerlandais.

« Ils préparent toujours leur produit local en premier. La décision est donc prise d'ouvrir le marché tardivement. Les prix sont bons en ce moment, donc c'est bien. Les premiers arrivages peuvent être vendus avec succès », s'attend William.

Les exportateurs pourraient aussi avoir besoin d'un peu plus de demande. « Les emballeurs ont toujours leur travail à l'étranger, mais ce n'est pas le cas pour les exportations de plus de 25 000 tonnes. L'avantage est que nos oignons sont vendus partout. » 

« Personne ne prend d'énormes volumes. Mais pour ces prix, les oignons néerlandais peuvent être envoyés n'importe où. A l'exception de la Mauritanie, toute l'Afrique de l'Ouest y participe. Le Brésil est en train de s'effondrer. Le Moyen-Orient et l'Extrême-Orient sont cependant à nouveau à notre portée », poursuit l'exportateur.

Les prix se situent actuellement autour de 0,18 euro. « Ce serait formidable si nous pouvions continuer à ce niveau. Les producteurs, les emballeurs et les exportateurs peuvent alors gagner quelque chose. Toutes ces fluctuations sont source d'incertitude. » 

« Je ne m'attends pas à des prix spectaculaires cette année. Tout au plus, nous verrons bientôt quelques différences entre les oignons plantés et les oignons de semis. C'est à ce moment-là qu'il y a plus d'oignons de semis disponibles », conclut William.

Pour plus d'informations :
William Nannes
J.P. Beemsterboer Food Traders
Tél. : +31 (0) 226 39 64 64 08
wnannes@beemsterboer.nl 
www.beemsterboer.nl 

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)