« Pour que les pommes polonaises soient compétitives en Europe, les prix doivent être raisonnables »

Les pénuries de main-d'œuvre et la hausse des prix pourraient nuire à la saison polonaise de la pomme. Bien que la situation semble inquiétante, un exportateur de pommes polonaises estime que la saison ne sera pas aussi catastrophique que ce que les producteurs semblent croire. Selon lui, tant que les prix peuvent être maintenus à un niveau raisonnable, la Pologne peut encore avoir une place sur le marché européen cette année.

Bien que les volumes soient en forte baisse cette saison, Mohamed Marawan, PDG de Sarafruit, est confiant et pense qu'ils continueront à expédier de grandes quantités : « Sarafruit prévoit d'expédier environ 20 000 tonnes de pommes cette année. L'Égypte a toujours été l'un de nos principaux marchés d'exportation. Cependant, en plus de la baisse des volumes cette année, les pommes italiennes ont également remporté récemment un prix pour la qualité de leurs Galas et Goldens. Par conséquent, les pommes polonaises ne peuvent pas être compétitives si les prix sont supérieurs à ceux de l'Italie. Les prix devront être raisonnables cette saison. Les producteurs et les exportateurs ont remarqué la baisse des volumes en Pologne et pensent devoir réagir en augmentant les prix, sauf qu'ils ne doivent pas oublier que l'atout des pommes polonaises est un prix compétitif. Si nos prix approchent les niveaux italiens ou espagnols, nos pommes n'auront aucune chance d'avoir une bonne place sur le marché export, car notre qualité est tout bonnement inférieure à celle de l'Italie. »

La qualité et la quantité des pommes polonaises seront un vrai problème, selon Marawan. « Le gel et le mauvais temps ont vraiment gâché la saison, ce sera très difficile. C'est simplement la réalité à laquelle nous devons faire face. Mère Nature ne s'effacera devant personne. Nous attendons actuellement les prévisions de la récolte de pommes. À certains endroits, on s'attend à ce qu'une grande quantité soit disponible, tandis qu'à d'autres endroits, il y en aura moins en raison de la récolte record de la saison dernière et des problèmes météo. La Pologne produira toutefois encore 3,5 millions de tonnes de pommes, ce qui n'est pas mal du tout. Les producteurs doivent juste le comprendre. »

L'un des autres défis majeurs de la saison des pommes polonaises pourrait être le manque de travailleurs saisonniers. L'année dernière, les cueilleurs de fruits ukrainiens ne se sont jamais présentés, trouvant de meilleurs salaires ailleurs. Selon Marawan, ce problème est loin d'être résolu. « Cette situation est assez normale, car les personnes sur le marché du travail sont toujours à la recherche d'un meilleur revenu et de plus de stabilité. Bien sûr, on trouve encore des travailleurs, mais c'est loin d'être suffisant. Les producteurs avec qui je collabore se plaignent toujours de la situation, mais que pouvons-nous vraiment faire ? », conclut Marawan.

Pour plus d'informations :
Mohamed Marawan
Sarafruit
Tél. : +48 537 935 155
office@sarafruit.eu
www.sarafruit.eu


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)