Gerard Pronk, Fruitbedrijf Pronk :

« Les dégâts causés par le vent ternissent les espoirs de la saison des poires aux Pays-Bas »

L'année dernière a été une année difficile pour les poires aux Pays-Bas. Gérard Pronk se montrait optimiste pour la nouvelle saison. Pronk possède une entreprise de fruiticulture et de tri du même nom. Celle-ci est située dans la commune néerlandaise de Zwaagdijk. Vers la mi-août, de forts vents ont balayé la région, ce qui a été un véritable casse-tête pour les producteurs de poires.  

« Dans ma ferme, 10 à 20% des poires étaient par terre et 20 % du volume a été détérioré. Au niveau des dommages ça va des rayures aux tâches légèrement rugueuses. Tous les producteurs de la région ont été touchés. Il y a même des agriculteurs pour lesquels 30 à 35 % des poires ont été soufflées sur le sol auquel il faut rajouter 30 % de fruits endommagés », explique M. Gerard.

« Ce fut, bien sûr, une déception considérable, alors que nous étions si près du début de la saison. On espère de belles poires et de meilleurs prix. Mais la course n'est pas terminée. Les poires de catégorie II pourraient encore grimper en flèche », indique le producteur.

« En dehors de ça, les poires sont de bonne qualité, bien que la production ne soit pas à son meilleur niveau. Les conditions du marché sont également favorables. On s'attendait déjà à une faible récolte ; partout des producteurs me rapportent avoir de faibles cueillettes ». 

« La situation en Italie est bien connue. Cela offre des possibilités d'exportation vers le marché allemand. Nous avons actuellement besoin de cette atmosphère positive. Sinon, nous n'y trouverons plus de plaisir », poursuit Pronk.

Pronk est également président de la coopérative Coforta. Il vend toutes ses poires à The Greenery. « Ils commencent leurs programmes pendant la saison. »

Interrogé sur son opinion concernant la mise en place de futurs marchés fruitiers de premier plan, Gérard répond : « Je considère comme une chose positive toute initiative qui stimule le climat et le commerce. Personnellement, je ne peux pas encore juger les effets des marchés futurs de manière aussi précise. »

« Je trouve toutefois surprenant qu'il y ait une « possibilité de réparation » en fin d'année. Quel serait l'avantage à cela ? »

Pour plus d'informations :
Gérard Pronk
Fruitbedrijf Pronk
328 Zwaagdijk
1686 PG Zwaagdijk, NL
gw.pronk@fruitbedrijfpronk.nl
www.fruitbedrijfpronk.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)