Robert van Melle, Origin Fruit Direct :

« Tous les voyants sont au vert pour la saison du raisin étranger même si les conséquences des inondations en Espagne ne sont pas encore connues »

Les premiers raisins brésiliens sont emballés cette semaine. Robert van Melle de Origin Fruit Direct parle d'une saison étrangère intéressante. « Les inondations à Murcie et à Alicante, en Espagne, entraîneront une forte demande pour les raisins espagnols. Cela deviendra plus clair dans les jours et les semaines à venir. »


Nuages menaçants lors de la visite de Robert à Murcie en août

« Tous les voyants sont au vert pour le Brésil, mais d'un autre côté, les gens ne doivent pas mettre la charrue avant les bœufs ! L'année dernière, les raisins espagnols, italiens et grecs ont reçu beaucoup de pluie, ce qui a certainement affecté la qualité et la condition, mais malgré cela, les gens ont continué à fournir pendant longtemps. Par conséquent, le marché européen n'a commencé à se tourner vers les raisins étrangers qu'à la fin du mois d'octobre », explique M. Robert.

« Jusqu'à la semaine dernière, le scénario était à peu près le même. Il faut maintenant attendre de voir dans quelle mesure les producteurs espagnols ont été touchés. Divers revêtements en plastique ont été endommagés, de sorte que les raisins ont été directement exposés à l'eau. D'un autre côté, l'Espagne n'est pas le plus grand acteur en ce qui concerne les raisins blancs sans pépin, et il y aura encore beaucoup de raisins en provenance de l'Italie et de la Grèce. Je m'attends à une reprise des prix, et c'est une bonne perspective pour les producteurs brésiliens. Ils sont en avance d'une semaine ; le Royaume-Uni en particulier importe déjà des raisins du Brésil. »

« Nos fournisseurs au Brésil ont indiqué que la qualité et les conditions des raisins sont légèrement pires que l'année dernière en raison du printemps froid. En dehors de ça, une récolte régulière est attendue. L'année dernière, les prix du raisin étaient bas, à l'exception du raisin chilien, d'autant plus que le Pérou n'a pas vendu aux Etats-Unis et a donc tout envoyé en Europe. Tout le marché s'est effondré à cause de ça », poursuit Robert.

« Quand l'Afrique du Sud a commencé, toute l'Europe était encore remplie de raisins péruviens. En janvier et février, cela s'est traduit par des prix dramatiques d'environ 8 à 10 euros pour le blanc et le rouge sans pépin. Cette année, le Pérou devrait envoyer son volume habituel aux Etats-Unis, de sorte que la Namibie et l'Afrique du Sud espèrent revenir à des prix plus normaux pendant leur période d'ouverture. »

Une tendance importante sur le marché mondial du raisin est que beaucoup de nouvelles semences ont été plantées et que les plantations actuelles font de la place pour de nouvelles variétés, de sorte que plus de kg proviennent du même nombre d'hectares. « Le Pérou, en particulier, connaît une expansion considérable. Dans les années à venir, on peut s'attendre à beaucoup plus de raisins, et ceux-ci devront tous trouver leur place » , conclut Robert avant d'ajouter. « En ce qui concerne les variétés, la Sweet Globe en particulier se distingue. Cette variété n'est pas seulement populaire en Europe, mais aussi en Asie et aux Etats-Unis, ce qui pourrait affecter les variétés sans pépin moins populaires dans les années à venir. »

Pour plus d'informations : 
Robert van Melle
Origin Fruit Direct
Tél. : +31(0)88 244 93 57
robert@originfruitdirect.nl 
www.originfruitdirect.nl  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)