L'interdiction d'exporter des oignons en Inde crée des opportunités pour l'Egypte

Avec l'interdiction par l'Inde de toutes les exportations d'oignons, les exportateurs égyptiens se voient soudain offrir des possibilités lucratives pour combler le vide. L'interdiction a été mise en place en raison de l'augmentation des prix de l'oignon en Inde, qui sont passés dans la « fourchette inabordable », créant un marché alternatif pour les exportateurs égyptiens qui approvisionneraient normalement l'Europe.

Les oignons sont l'un des principaux produits que l'exportateur égyptien MMA Fresh Produce commercialise. Selon Mostafa Adel, directeur des ventes internationales de MMA, la saison a soudainement changé de vitesse lorsque la nouvelle de l'interdiction des exportations indiennes est arrivée en Égypte. « Nous faisons pression pour vendre plus d'oignons cette saison. Le marché a été très bon pour les oignons égyptiens, et une occasion importante s'est présentée le week-end dernier. L'Inde a interdit l'exportation d'oignons, les prix de l'oignon ayant atteint des sommets. Cela signifie que l'Egypte doit être prête à prendre le relais, à la fois en fournissant davantage d'oignons à l'Inde au fur et à mesure que la pénurie s'aggrave, mais aussi au Bangladesh et sur d'autres marchés en Extrême-Orient. »

Bien que la nouvelle opportunité ressemble à un cadeau, elle apporte son lot de défis pour les négociants en oignons égyptiens. « Cela nous met dans une position difficile, car nous devons augmenter nos volumes à court terme. C'est très difficile de le faire après le début de la saison, ou même au milieu de la saison », explique Adel. « De nombreux producteurs d'oignons égyptiens ont déjà conclu des contrats d'approvisionnement avec des exportateurs. Notre objectif est de pouvoir trouver plus de fournisseurs, afin d'être en mesure de saisir cette opportunité avec fermeté et en profiter pleinement. Ce serait formidable d'augmenter nos volumes d'exportation de 25 à 30 %. C'est le chiffre avec lequel l'Egypte essaie d'augmenter sa culture d'oignons, il est donc logique pour nous de suivre ce chiffre. »

En ce qui concerne la taille des oignons, les Égyptiens disposent d'une large gamme. « Il y a un peu moins de volumes pour les plus petits calibres disponibles, mais nous avons plus qu'assez de volumes pour les autres tailles disponibles. Pour nous, il est important d'exporter ces oignons aussi vite que possible, car la saison des oranges commence entre mi-novembre et début décembre. Après ce point, nous nous concentrerons sur tous les agrumes », a déclaré Adel.

« J'aimerais souligner que même si cette année, l'Egypte a mis l'accent sur l'Inde et l'Extrême-Orient, nous exportons normalement un certain volume vers les pays européens. Dès que les saisons aux Pays-Bas et en Espagne seront terminées, nous recommencerons à exporter vers l'Europe. Toutefois, en raison de la demande croissante en Inde et au Bangladesh, il y aura une augmentation des prix. Malheureusement, c'est ainsi que cela fonctionne avec l'offre et la demande. Cela dit, nous sommes confiants quant au fait de pouvoir continuer à exporter à un prix satisfaisant pour tous les intéressés. » conclut Adel.

Pour plus d'informations : 
Mostafa Adel
MMA Fresh Produce
Tél. : +20 114 271 7700
Mostafa.adel@mmagroup.co 
www.linkedin.com/in/mostafa-adel-98a25040  
www.linkedin.com/company/mma-fresh-produce 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)