Baisse de 300 000 tonnes des exportations d'oignons de l'UE vers les pays tiers

Au cours de la saison 2018/19, les exportations d'oignons des pays de l'UE vers des pays tiers ont diminué d'environ 300 000 tonnes par rapport aux trois campagnes précédentes.

Les importations en provenance de pays non membres de l'UE ont par contre été plus grandes de 400 000 tonnes. La saison dernière, 700 000 tonnes d'oignons supplémentaires étaient disponibles pour le marché de l'UE par rapport aux saisons précédentes. Cette somme devait permettre de combler le vide provoqué par la faible récolte de l'UE en raison de la sécheresse qui a sévi cette année. Aux Pays-Bas seulement, la récolte d'oignons de la dernière campagne, de 810 000 tonnes, a été inférieure d'environ 600 000 tonnes à la moyenne des trois campagnes précédentes.

Selon les chiffres d'Eurostat (CBS), les exportations d'oignons en provenance des Pays-Bas à l'exclusion des plants d'oignons et d'échalotes (première année) en 2018/19 ont atteint plus de 1,3 million. Ce n'était « que » 100 000 tonnes de moins que la moyenne des trois saisons précédentes. C’est la somme de 275 000 tonnes en moins d’exportations vers les pays tiers et de 160 000 tonnes d’exportations en plus vers les pays de l’UE. La part des pays hors UE en 2018/2019 était inférieure à 40 %, contre 55 % en moyenne lors des trois saisons précédentes.

Seuls les Pays-Bas exportent des quantités plus importantes vers des pays hors UE
En dehors des Pays-Bas, peu d'oignons sont exportés par d'autres pays de l'UE vers des pays hors de l'UE. Au cours de la saison dernière, les autres pays européens ont exporté plus de 60 000 tonnes vers des pays hors UE, dont 35 000 tonnes de l'Espagne. Au cours de la saison dernière, les pays européens ont échangé environ 1,5 million de tonnes, dont la moitié via les Pays-Bas. Outre l'énorme quantité d'oignons exportée par les Pays-Bas, l'importation est également importante.

Au cours de la dernière saison, les Pays-Bas ont importé 365 000 tonnes, chiffre qui a considérablement augmenté au cours des trois dernières campagnes, passant de 170 000 tonnes en 2015/16 à 210 000 tonnes en 2016/17 et à 240 000 tonnes en 2017/18.


Importations aux Pays-Bas : beaucoup d'oignons égyptiens, mais aussi beaucoup d'autres pays
Plus de la moitié des importations d'oignons néerlandais provenaient de pays de l'UE la saison dernière, à savoir 200 000 tonnes contre 165 000 tonnes en provenance de pays non membres de l'UE. L'Égypte était le principal fournisseur avec 85 000 tonnes en 2018-2019. Les trois saisons précédentes se situaient toujours autour des 35 000 tonnes. Les Pays-Bas ont également importé beaucoup plus d'oignons de divers autres pays et notamment l'Espagne, la Nouvelle-Zélande, la Belgique, la Chine, la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Maroc, l'Autriche, l'Inde, l'Afrique du Sud et l'Australie.

Davantage d'importations en provenance du Kazakhstan, du Pérou, de la Turquie, d'Ouzbékistan et du Chili dans les autres pays de l'UE 
215 000 tonnes ont été importées d'Égypte dans toute l'UE la saison dernière. Outre les Pays-Bas, d'importantes quantités de produits égyptiens ont également été expédiés au Royaume-Uni (50 000 tonnes) et en Italie (25 000 tonnes). Les autres pays tiers en provenance desquels les oignons sont entrés dans la Communauté sont la Nouvelle-Zélande (100 000 tonnes), l'Inde (43 000 tonnes), le Kazakhstan (42 000 tonnes), le Pérou (34 000), la Chine (30 000), la Turquie (24 000), l'Ouzbékistan (21 500) et le Chili (20 000 tonnes). Le centre de gravité des importations en provenance des pays tiers a baissé au cours de la seconde moitié de la saison, en particulier en avril, mai et juin.

Selon le KCB, plus de 23 000 tonnes d'oignons étrangers ont été exportées au cours de la saison 2018/19. Le KCB a également enregistré une exportation d'oignons néerlandais de 823 000 tonnes ; représentant 845 000 tonnes avec la réexportation. Selon CBS et Eurostat, c'était beaucoup plus, à savoir 1,3 million de tonnes. Il y avait aussi un écart important entre les chiffres de KCB et ceux de CBS / Eurostat la saison dernière. La différence est entièrement due aux exportations vers les pays de l'UE. CBS / Eurostat, en particulier pour les pays de l’UE, exportent beaucoup plus que le KCB. La saison dernière, cet écart était de 470 000 tonnes, soit 1 317 000 tonnes contre 846 000 tonnes (823 000 tonnes de produit néerlandais et 23 000 tonnes de réexportation).

Voir la fiche d'information complète ici.

Source : Jan Kees Boon
Fruit and Vegetable Facts
www.fruitandvegetablefacts.com 
fruitvegfacts@gmail.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)