Fernando Moyano de la société argentine Kleppe à propos des poires :

« De gros volumes de produits nationaux européens ont déprécié nos prix »

La saison de récolte des poires en Argentine commence en janvier avec les variétés précoces comme la Starkrimson rouge. Alors que la saison de la récolte se termine entre fin mars et début avril, les poires sont vendues toute l'année.

Fernando Moyano, directeur commercial de Kleppe, évoque la production de poires de l'entreprise : « Nos principales variétés sont les Packhams, les Williams et les D'Anjous. Il faut savoir que les Packhams et les Williams sont les plus populaires. En ce moment, nous avons encore des stocks de Packhams et de D'Anjous, mais toutes nos autres variétés ont été vendues. C'est une année assez normale pour nous en cette saison des poires - les quantités étaient standard cette année. Nous avons eu un temps froid au printemps qui, nous le craignions, pourrait affecter la taille des cultures, mais heureusement, la récolte n'a pas été endommagée. »

Bien qu'ils soient en mesure d'exporter toute l'année, les marchés changent tout au long de l'année. Selon Fernando : « Nos principaux marchés sont le Brésil et l'Amérique du Nord, cependant, nous avons aussi une exportation assez importante vers le Royaume-Uni et certains pays européens. Nous exportons en Europe de janvier à juillet, puis au second semestre, nous exportons vers certains marchés asiatiques et le Brésil. » La récolte européenne de poires de la saison dernière a été très bonne, ce qui a eu un impact négatif sur la récolte argentine. « Le marché a été difficile cette année parce qu'il y avait une forte concurrence avec des volumes importants de la part de la plupart des sociétés de production. L'Europe avait une production intérieure très élevée, et alors que la demande était encore bonne, les prix ont chuté pour nous. »

L'entreprise a été confrontée à la concurrence des marchés intérieurs européens, mais sa principale concurrence vient d'Afrique du Sud et, pour certaines variétés, elle est également en concurrence avec le Chili. Les volumes en Argentine ont diminué au cours de la dernière décennie : « Les volumes actuels sont environ la moitié de ce qu'ils étaient il y a dix ans. La production globale de pommes et de poires en Argentine a diminué parce que nous perdons des producteurs. Cependant notre entreprise est toujours en pleine croissance et nos volumes sont restés stables ces deux dernières années », conclut Fernando.


Pour plus d'informations :
Fernando Moyano
Kleppe 
Tél. : +54 299 477 2834 poste 222
fernando@kleppe.com.ar 
www.kleppe.com.ar 




Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)