Marché européen de la pomme de terre (semaine 41)

Pommes de terre : 50 à 55 % des surfaces françaises seraient arrachées

Marchés physiques européens 
Récapitulatif des cours (source : NEPG) :

Belgique
Message des marchés Fiwap / PCA :
Pommes de terre industrielles :
Marché influencé par la météo actuelle et des prochains jours. Toujours (très) peu d’offre en raison des conditions difficiles de récolte et les faibles rendements moyens. Demande globale attentiste, avec certains acheteurs qui cherchent plus activement que d’autres. Selon l’urgence, des prix supérieurs aux cotations ci-dessous sont accordés. L’export reste demandeur pour diverses destinations mais il est difficile de répondre à cette demande vu les arrachages compliqués.
Prix pour le tout venant, 35 mm+, min 60 % 50 mm+, min 360 g/5kg de PSE, vrac, fritable, départ, hors TVA, livraison directe :
Bintje : 10,00 à 12,50 €/q, selon calibre et destination ; marché ferme ;
Fontane : 11,00 – 11,50 €/q, marché ferme ;
Challenger : 10,00 à 11,50 €/q, marché ferme.

Marché à terme
EEX à Leipzig (€/q) Bintje, Agria et var. apparentées pour transfo, 40 mm+, min 60 % 50 mm +:

NC = non coté (place boursière fermée).

France 
Pour l’industrie, les cours ont progressé essentiellement en Fontane, mais un plancher qui reste à 10,00 €/q en Bintje et Challenger, et à 12,50 €/q en Innovator et autres variétés spécifiques. Les achats libres se poursuivent, avec un raffermissement des prix observés. Sur les marchés intérieurs du frais, les prix sont stables à haussiers, entre 19 et 27 €/q en variétés à chair tendre, et 30,00 à 45,00 €/q en chairs fermes, malgré une offre qui se développe. A l’export, les demandes d’infos continuent d’arriver de l’Italie, l’Espagne et les pays de l’Est, et du commerce se fait entre 20,00 et 27,50 €/q calibré big-bag départ, selon variété, calibre et lavabilité.
Au champ, 50 à 55 % des surfaces françaises seraient arrachées (estimation UNPT au 02 octobre). La météo a permis de progresser jusqu’au début de semaine passée, mais dans certains secteurs les conditions trop sèches ont directement cédé la place à des conditions trop humides.

Pomme de terre industrielle non lavée, vrac, départ, hTVA, Nord Seine, €/qt, min – max (moy) (RNM) :

Pays-Bas
Les arrachages ont pu bien avancer dans les zones sableuses jusque fin septembre, tandis que les autres régions étaient bloquées par la sécheresse. Ensuite, toutes les régions ont été empêchées par les pluies de sorte que peu d’hectares ont été récoltés la semaine passée. Pour l’industrie, les cours restent fermes avec une base à 11,00 €/q et le haut de fourchette à 13,00 - 15,50 €/q en variétés ou usages particuliers. Le marché intérieur du frais tourne bien, avec un bon commerce pour les préparateurs pour la grande distribution et des prix au producteurs variant entre 13 et 24 €/q selon variété et calibre. L’export tire toujours, en particulier vers la Pologne, la Roumanie, la Hongrie. Les destinations africaines dégagent aussi des volumes réguliers, sur base de 16 à 19 €/q calibré en big-bag départ. Il s’agit essentiellement de surcalibre de plants.

Cotation PotatoNL : voir aussi sur www.potatonl.com  

Allemagne
La RFA a été coupée en 2 entre Nord (beaucoup de pluies empêchant régulièrement les arrachages (moins de 25 % arrachés) et Sud (conditions plus sèches, récolte bien avancée). Les marchés sont fermes avec des cours inchangés généralement. Marché du frais inchangés, avec chairs fermes à 19,50 €/q la semaine passée et chairs tendres & farineuses à 18,38 €/q. Toujours une demande de l’Est et du Sud-est de l’Europe.
Marché de la transformation : cotations plus fermes : Fontane / Challenger à 11,50 – 12,00 €/q, Zorba non cotée et Innovator entre 12,25 et 12,75 €/q.
Pommes de terre bio : cours des bios rendus autour de 65,00 – 67,00 €/q reconduits.

*En période de départ champs, il faut retirer 1,00 €/q à ces prix pour frais de triage !!

Grande-Bretagne
Prix moyen AHDB marchés libres semaine 39 (se terminant le 28/09) : 13,72 €/q (contre 15,44 €/q (toutes variétés tous marchés confondus) en semaine 38).
L’offre étant réduite par les pluies intenses, la demande s’active et les prix se raffermissent. Pour les marchés du frais, la qualité est qualifiée de « l’une des meilleures depuis de nombreuses années ». L’export se poursuit vers les Canaries, et des mouvements ont été signalés vers la Belgique (Maris Piper pour l’industrie). L’industrie complète ses contrats sur base de 10,10 à 12,35 €/q en maris Piper, dans l’Ouest du pays, jusqu’à 15,70 €/q en Sagitta ou Performa dans l’Est, et 17,80 €/q en Agria

Au champ, les arrachages ne pourront pas progresser beaucoup cette semaine au vu des pluies des 10 derniers jours et des prévisions à court terme. Les régions les plus avancées sont l’Est de l’Angleterre avec 41 % et les West Midlands à 30 %. Le rendement moyen est estimé autour de 45 t/ha brut. Pour l’ensemble du Royaume-Uni, l’estimation est de 20 % récoltés en milieu de semaine passée.

Amérique du Nord
Les agriculteurs, les éleveurs et de nombreux acteurs de l’agriculture américaine se réjouissent de l’annonce d’un mini-accord commercial entre les États-Unis et le Japon, client fidèle de longue date des produits de l’agriculture américaine. Même si cet accord n’englobe pas les pommes de terre en l’état, le « National Potato Council » s’est félicité de la signature de cet accord. Car le Japon est le plus gros importateur de produits à base de pomme de terre des États-Unis. Et le marché pourrait croître de 150 millions de dollars supplémentaires par an si les pommes de terre en l’état étaient concernées. (Source : PotatoPro via UNPT). Il y a quelques semaines, la Chine a réagi aux précédentes menaces tarifaires américaines en publiant une nouvelle liste de produits américains ciblés. Parmi eux figuraient de nouveaux droits de douane sur les pommes de terre et les produits à base de pomme de terre. Depuis le 1er septembre, ont été appliqués 10 % supplémentaires sur les pommes de terre en l’état, les pommes de terre de semence, les pommes de terre surgelées, la farine de pomme de terre. Après le 15 décembre, un droit de douane additionnel de 10 % sera appliqué sur les flocons, les granulés et les pellets de pomme de terre et les autres pommes de terre déshydratées. Les frites congelées américaines seront soumises à un tarif supplémentaire de 5 %. (Source : PotatoNewsToday via UNPT).


Pour plus d'informations :
FIWAP
www.fiwap.be 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)