Grow e.V. veut soutenir le climat avec des emballages en bois usagés

« Valeur ajoutée » au lieu de « réutilisable »

L'utilisation thermique des emballages en bois en fin de vie permet de produire de l'énergie sans incidence sur le climat. Compte tenu de la hausse des prix du pétrole, du gaz et de l'électricité ainsi que des nouveaux programmes de subventions du gouvernement fédéral, une composante économique est ajoutée. « Lorsque les entreprises se tournent vers le chauffage au bois, non seulement elles protègent l'environnement, mais elles peuvent également compter sur des subventions considérables des programmes KfW (Établissement de crédit pour la reconstruction) correspondants », explique Uwe Groll, directeur de l'Association GROW pour des emballages en bois respectueux de l'environnement e.V.


Grow e.V. représentée par Alexander Engel, Uwe Groll, Joachim Engel et Franz Rebhan au Fruit Logistica 2019.

Pour la récupération d'énergie, les caisses de fruits et légumes qui ne peuvent plus être utilisées parce qu'elles sont trop polluées ou défectueuses peuvent et doivent l'être. Ils deviennent alors des « emballages à valeur ajoutée » tant sur le plan écologique qu'économique. Le passage au chauffage au bois résoudrait également le problème de l'élimination des déchets de bois, qui a récemment exacerbé le fléau des scolytes de l'écorce.

Le point de départ de cette évolution est, entre autres, la politique climatique récemment adoptée par le gouvernement fédéral. Le ministère fédéral de l'Économie a décidé de lutter contre l'augmentation des émissions de CO2 dans le secteur industriel par le biais d'un programme de subventions. Les entreprises peuvent demander des subventions allant jusqu'à 55 % pour la construction d'une lampe à bois. Compte tenu des coûts d'approvisionnement, l'utilisation de bois usagé est particulièrement intéressante après la construction de l'usine car grâce à la combustion du bois en fin d'utilisation, il n'est pas nécessaire d'abattre un seul arbre supplémentaire.

C'est pourquoi les politiciens ont réagi et ont ajouté le bois en fin de vie des catégories AI et AII à la liste des combustibles du programme de subvention 295 de la KfW en tant que seuls déchets. Ces bois sont donc toujours considérés comme de la biomasse et peuvent être brûlés dans les installations de chauffage subventionnées. Ces installations feront l'objet d'un contrôle rigoureux des émissions de CO2 et, en termes de protection du climat, pourront remplacer les systèmes traditionnels de chauffage au gaz et au mazout. Cependant, l'énergie provenant de la combustion du bois peut également produire de l'énergie de refroidissement, ce qui est également très intéressant pour l'industrie.


Uwe Groll et Markus Benninger dans l'entrepôt Benninger. 

Lors de l'achat de déchets de bois, GROW entre en jeu. Ses entreprises membres produisent des plateaux à fruits et légumes ainsi que d'autres emballages en bois qui, tout en offrant le meilleur microclimat pour le transport des marchandises, n'ont pas une durée de vie illimitée. Cependant, les boîtes triées ne sont pas simplement éliminées, mais traitées ultérieurement, par exemple en panneaux de particules ou recyclées thermiquement.

Afin d'optimiser ces processus, d'utiliser les programmes de subventions de la KfW et d'offrir aux entreprises des solutions appropriées, GROW a trouvé un partenaire de coopération avec Schmidmeier NaturEnergie GmbH, spécialisée dans les concepts énergétiques pour l'industrie et le commerce.

Pour plus d'informations : 
Uwe Groll
GROW GmbH
Hauptstraße 98
67133 Maxdorf, DE
Tél. : +49 (6237) 929593
grow-gmbh@t-online.de  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)