Jean-Baptiste Pinel, Primland :

« La production de kiwis français Oscar sera un peu plus importante cette saison »

La campagne du kiwi vert français débutera bientôt. Les premiers producteurs de Primland commenceront la récolte cette semaine. « Par rapport à l’année dernière, nous aurons un petit peu plus de volumes, » rapporte Jean-Baptiste Pinel, directeur de l’entreprise. « Ce qui est plutôt une bonne chose, car d’après nos informations le kiwi néo-zélandais ne va pas être sur le marché trop longtemps cette année. Les derniers volumes seront commercialisés le mois prochain, ce qui est normal. » L’année dernière les kiwis néo-zélandais sont restés sur le marché plus longtemps, ce qui a compliqué la vente de la nouvelle récolte française.  

Les kiwis de Primland sont commercialisés sous la marque Oscar. L’entreprise enverra les premiers fruits pour le grand export à partir du mois de novembre. Ce qui donne aux fruits le temps de mûrir dans les containers. « Avant de récolter nos fruits, nous nous assurons que le taux de sucre est assez élevé. Nous refusons de vendre des fruits qui ne sont pas suffisamment sucrés.  Le monde du kiwi a besoin de produits de qualité pour séduire les consommateurs. Nous sommes contents d’avoir pu conforter la notoriété de la marque Oscar ».

Juste avant la campagne du kiwi français, Primland commercialise le baby kiwi Nergi. « Nous sommes en train de finir les ventes. Nous sommes très contents de cette campagne. Nous avons plus de clients et chaque client achète plus de fruits qu’avant. Nous avons eu des retours positifs par rapport aux produits concurrents. Le Nergi est un produit plus stable. Apparemment, les produits concurrents pourrissent plus vite dans la barquette. »


Jean-Baptiste Pinel au salon du Fruit Attraction

Participation au Fruit Attraction
La semaine dernière Primland a participé au salon Fruit Attraction à Madrid. L’entreprise était un des premiers opérateurs français à participer. « Comme nous vendons le kiwi Oscar en Espagne, il est important pour nous d’y être pour voir nos clients espagnols. » Jean-Baptiste souligne que le salon devient de plus en plus international. « Il y avait pas mal de monde vendant hors d’Europe, comme des Thaïlandais, des Malaisiens, des Vietnamiens et quelques Chinois. »


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)