Le marché virtuel mondial qui relie directement les producteurs aux détaillants et aux grossistes

Lancement d'un nouveau marché virtuel pour les producteurs et les acheteurs dans deux semaines

Au cours de la semaine du Fruit Attraction, une nouvelle market place virtuelle a ouvert ses inscriptions ; MarketBuy veut offrir une solution aux petites et grandes exploitations qui ne disposent pas de ressources suffisantes ni des relations nécessaires pour traiter directement avec les détaillants, les grossistes ou même les importateurs. Elle vise, dans le même temps, à responsabiliser les producteurs et à lutter contre le gaspillage d'un grand nombre de produits.

James Mash est la sixième génération du grossiste Green Grocer. Sa famille est impliquée dans l'agriculture et la vente en gros de produits frais depuis plus de 160 ans. Il y a un peu plus d'une semaine, il a lancé les inscriptions au marché en ligne appelé MarketBuy. « Notre marché en ligne a été créé pour apporter transparence et fluidité à l'industrie des fruits et légumes frais, grâce à la technologie et au service que nous offrons. L'intention ici est de mettre en relation les petits et les grands producteurs avec les détaillants et grossistes par le biais d'une plateforme facile d'utilisation. Cela permet d'économiser des coûts et du temps de déplacement, tout en ouvrant des marchés qui n'étaient pas disponibles pour les producteurs en raison d'un manque de connexions. Quand j'ai lancé cette idée aux détaillants, ils étaient très enthousiastes, car ces entreprises sont toujours à la recherche de nouvelles façons et de nouveaux endroits pour acheter. »

Les réactions positives des acheteurs et des vendeurs ont été écrasantes, selon James Mash : « Les gens ont répondu avec beaucoup d'intérêt mais montrent une légère nervosité ; c'est normal lorsque de nouvelles technologies sont présentées, mais la plupart partagent mon avis selon lequel le monde virtuel est l'avenir pour réaliser des affaires dans l'industrie des produits frais. On s'attend à ce qu'ils se sentent plus à l'aise après avoir testé le site par eux-mêmes au cours des trois prochains mois. Les 100 premiers comptes enregistrés n'auront pas à payer de frais pendant cette étape d'essai. Ceux qui n'auront pas la chance de faire partie des 100 premiers comptes enregistrés devront payer pour utiliser le service. Les acheteurs paient une cotisation et un système de commission sera mis en place pour les vendeurs. »


James Mash en visite sur le stand de FreshPlaza pendant le Fruit Attraction.

La plateforme MarketBuy a fait tout son possible pour s'assurer que les gens ne seront pas victimes d'arnaque en ligne ou déçus par les produits reçus. Avant qu'un acheteur ou un vendeur ne soit autorisé à entrer sur la plate-forme, une vérification auprès des sociétés de crédit est appliquée. Un autre mécanisme de sécurité a été d'intégrer un Escrow wallet directement sur la plate-forme, ainsi qu'un système de financement et d'assurance des factures. Cela devrait également accélérer les transactions tout en offrant un niveau de sécurité supplémentaire au vendeur et à l'acheteur.


Un exemple de produits proposés.

James Mash a intégré d'autres améliorations à la plateforme dès le premier jour, et notamment la possibilité d'avoir soit un prix fixe pour lequel les gens peuvent acheter directement les produits, soit un système d'enchères permettant de surenchérir et donnant de meilleurs prix aux producteurs. « Nous voulons mettre les producteurs au premier plan et faire en sorte qu'ils aient la possibilité d'agir sur les  prix, et non l'inverse. Cela permettra à ces agriculteurs d'investir dans leurs exploitations à l'avenir. Nous nous sommes également associés à une plateforme logistique mondiale, de sorte que les utilisateurs de MarketBuy peuvent acheter directement une place sur les camions qui ne sont pas complets. Une réduction des coûts tout en offrant des options de traçabilité à ceux qui n'ont peut-être pas accès à ce type de technologies. »

D'autres caractéristiques de l'application incluent la messagerie privée instantanée et la création d'une page de profil sur laquelle peuvent être affichées des informations comme l'accréditation, le registre des pulvérisations ou toute autre donnée que le vendeur ou l'acheteur aimerait voir affichée. « Je crois aussi fermement que MarketBuy peut contribuer à réduire le gaspillage alimentaire. Environ 40 % de la nourriture contenue dans les produits frais est gaspillée. Notre plateforme permet aux producteurs d'essayer de vendre des produits qui pourraient ne pas répondre aux exigences des spécifications de la plupart des acheteurs. Si quelques acheteurs ne se soucient pas des calibres ou de la forme des fruits qui ne sont pas « conventionnels », il y aura évidemment moins de gaspillage. L'ajout de la blockchain est également prévu dans un futur proche. Nous pouvons également utiliser la plateforme MarketBuy pour d'autres secteurs, comme la viande, la pêche et même les fleurs. Notre premier point à l'ordre du jour est la finalisation et la sortie de l'application smartphone, afin que chacun puisse acheter et vendre des produits à partir d'un seul appareil, de préférence celui que chacun emporte avec lui quotidiennement. Nous espérons pouvoir sortir l'application dans les six prochains mois », conclut James Mash. 

La page de profil d'une entreprise. Version de prévisualisation avec texte en latin par défaut, pour donner une idée de l'aspect final du site.

Pour essayer MarketBuy et vous faire une idée, cliquez ici pour vous inscrire. Les 100 premières inscriptions seront exemptées des frais de service pendant les trois premiers mois.

Pour plus d'informations : 
James Mash
MarketBuy
Tél. : +44 (0) 7958 638047
James@marketbuy.net  
www.marketbuy.net  


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)