Béatrice Chauffaille :

« Il y aura toujours une place sur le marché pour la bonne Golden »

Alors que dans certaines régions françaises, la célèbre Golden se retire peu à peu du paysage pour laisser place à de nouvelles variétés plus en vogue, la Golden d’Altitude – seule pomme française bénéficiant d’une AOP – semble quant à elle bien ancrée sur le terroir du Limousin. Avec ses 800 hectares gérés par une quarantaine de producteurs, l’Alliance Perlim-Meylim créée en 2018 a fait le pari ambitieux et cohérent d’allier produits du terroir et méthodes agroécologiques innovantes.

Pour Béatrice Chauffaille, responsable marketing et communication au sein de Perlim et de l’Alliance, la Golden d’Altitude est tout à fait en phase avec les attentes de sa clientèle : « Nous avons été précurseurs dans les années 50 en ce qui concerne l’implantation de la pomme Golden dans le Limousin. Très vite, on s’est rendu compte que les Golden du Limousin issues de ces vergers en altitude étaient différentes des autres Golden, que ce soit au niveau de ses qualités organoleptiques ou de sa fermeté. Nous nous sommes donc dirigés vers la création d’un segment Golden de niche qui a bénéficié en 2007 d’une AOP. L’année dernière, nous avons récolté 40 000 tonnes de Golden d’Altitude, à raison de 45 tonnes par hectare, comparativement à 90 pour une Golden classique ».

Cette identité forte qu’a réussi à créer la région a représenté selon Béatrice un atout d’envergure cette année face à l’arrivée massive de pommes polonaises sur le marché français : « La concurrence polonaise touche essentiellement les produits de masse. En tant que produit de niche, la Golden d’Altitude n’a pas vraiment souffert de la situation. Nous avons rencontré des difficultés uniquement sur nos pommes de catégorie 2. Voilà pourquoi nous souhaitons maximiser la cueillette de catégorie 1 pour les prochaines campagnes. Nous souhaitons faire ce que nous avons appelé dans notre campagne de communication de la « Haute Culture », véhiculant ainsi un message de cousu main. L’arrivée de la Pologne sur le marché nous oblige à nous différencier en termes de goût mais aussi au niveau environnemental ».

Après l’HVE niveau 3 et le zéro herbicide, en route vers le zéro plastique
Précurseur dans l’implantation de la Golden dans le Limousin, Perlim l’est aussi en ce qui concerne les démarches agroécologiques dans les vergers. « Depuis la recomposition de l’Alliance Perlim-Meylim l’année passée, nous avons souhaité renforcer notre démarche écoresponsable, notamment par l’obtention pour l’ensemble de nos exploitations de la certification HVE de niveau 3. Parmi tous les labels écoresponsables qui existent, notre choix s’est arrêté sur ce label étatique qui est la seule reconnaissance officielle de la performance environnementale des viticulteurs et agriculteurs . Mais nous sommes récemment allés encore plus loin dans la démarche en généralisant le désherbage mécanique à l’ensemble de ses vergers. Ce qui signifie que sur une année, nous avons économisé environ 5000 kilos d’herbicides – glyphosate et toute autre substance active – pour la préservation de la biodiversité dans les vergers ».

Dans un souci de cohérence et avec la volonté de retrouver ses engagements écoresponsables jusqu’au bout de la chaîne, l’Alliance Perlim-Meylim réfléchit désormais à un emballage en carton 100 % recyclable pour ses unités consommateurs (barquette..). L’élimination du plastique de son offre est donc le prochain cheval de bataille de l’entreprise.

Une stratégie d’ancrage
La France représente 40 à 45 % de parts de marché de l’entreprise, et 40 autres % sont attribués à l’Espagne. Si le marché français est de plus en plus réceptif aux initiatives écoresponsables dans son secteur agricole, Perlim a dû orienter différemment sa stratégie en ce qui concerne sa clientèle espagnole : « Nous nous sommes imposés sur le marché espagnol grâce à une très forte image de marque. Nous avons un partenariat historique avec l’Espagne, qui repose sur la réputation qualitative de la pomme Perlim », raconte Béatrice.

L’alliance Perlim-Meylim cherche avant tout à tisser des partenariats forts avec ses clients : « Nous avons avant tout une stratégie d’ancrage. Notre priorité est de produire une pomme de qualité qui ait du goût. Dans un contexte où de nouvelles variétés fleurissent chaque année, nous avons fait le choix de concentrer nos efforts sur trois variétés à savoir la Golden d’Altitude qui représente 85 % de nos vergers, l’Evelina, variété club bicolore d’altitude, et l’Opal bio que nous voulons développer, de façon à obtenir d’ici l’année prochaine 10 % de notre surface en production biologique. Elles ont toutes pour point commun de révéler leur qualité gustative et leurs arômes en altitude. Le goût de l’altitude ».

L'alliance Perlim-Meylim était présente au Fruit Attraction avec Stéphanie Pécheux et Béatrice Chauffaille

Pour plus d'informations :
Béatrice Chauffaille
Perlim
Tel: +33 555 252 930
beatrice@perlim.com  
www.perlim.com 
www.alliance-perlim-meylim.fr 
Présents également sur facebook et instagram

 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)