Résultats positifs avec le SAV1

Le porte-greffe contre le déclin du kiwi

Contre le déclin du kiwi, la solution se trouve dans le porte-greffe. Plusieurs essais sur le terrain ont été réalisés ces dernières années et, dans la région de Vérone, les premiers résultats positifs ont été obtenus sur des parcelles où la replantation de la variété Hayward a plusieurs fois échoué.

A partir de l'année prochaine, Ceradini sera également en mesure de fournir des plantes qui ont déjà été greffées sur des plantes commandées pendant cette période.

« Nous avons atteint cet objectif - explique Massimo Ceradini de Kingfruit and B&C Nurseries - en apportant des changements significatifs dans la gestion du verger, les pratiques agronomiques du sol, l'utilisation de l'eau ainsi que des champs à section convexe, mais surtout en commençant à utiliser un porte-greffe développé en Chine et couramment utilisé en Nouvelle-Zélande sur des sols difficiles que nous avons rebaptisé SAV1, de « savior », celui qui sauve en anglais ».

« Après l'avoir planté dans une zone de forte mortalité, il s'enracine bien, contrairement à l'Hayward, qui s'assèche en quelques jours. La structure racinaire du porte-greffe est importante et se développe verticalement (racine pivotante), caractéristique qui rend le SAV1 particulièrement résistant à la pression de l'eau et à la stagnation, tout en étant adapté aux sols lourds et argileux, sujets au tassement. » 

Conscient de ses caractéristiques et de ses résultats, le groupe Ceradini a en effet décidé de diversifier sa pépinière en cultivant également le SAV1.

Variétés de Jintao greffées sur SAV1 par la société Girelli Marco de Bussolengo ainsi que des kiwis obtenus par la société qui, cette année, pourraient enfin recommencer à produire après de nombreuses tentatives ratées.

Ceradini a également affirmé : « Nous avons rencontré des problèmes d'implantation dans des pourcentages variables d'une exploitation à l'autre et nous avons noté que la gestion de l'eau et l'entretien des cultures sont essentiels pour obtenir les meilleurs résultats. Afin de réduire ce risque, nous pouvons fournir des plants pré-greffés pour l'année à venir, sur commande préalable pendant cette période. » 

En achetant du matériel végétal présentant ces caractéristiques, les entrepreneurs peuvent bénéficier d'énormes avantages de gestion et réduire les risques techniques associés à la greffe dans les champs, sans parler des économies sur les coûts de main-d'œuvre.

Ferme Girelli Marco de Bussolengo (Vérone, Italie)

« Le SAV1 est une véritable opportunité pour faire face au déclin du kiwi et un bon point de départ pour réfléchir à la mise en place des futures plants de la bonne manière », explique Ceradini.

Dans l'industrie fruitière italienne, l'actinidia reste l'une des rares cultures économiquement intéressantes pour les exploitations agricoles qui traversent une période très difficile. Le problème de mortalité plus communément appelé « moria » est certainement l'obstacle le plus complexe à surmonter pour relancer la culture du kiwi en Italie.

Après ses premiers effets à Vérone, la moria s'étend à de nombreuses régions de culture domestique comme le Piémont, l'Emilie-Romagne, le Frioul, la Latine ainsi que la Calabre. Les symptômes de cette pathologie sont une défoliation, une faible vigueur et surtout la mort des racines.

Pour plus d'informations :
Massimo Ceradini
Ceradini Group 
Tél. : (+39) 045 8510268
info@ceradinigroup.com 
www.ceradinigroup.com 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)