La Grèce, un concurrent féroce dans le secteur des kiwis

« Tous les pays européens augmentent leurs approvisionnements en kiwis, mais la Grèce est passée de 50 à 150 000 tonnes en seulement dix ans », rapporte Stefano Pezzo, président de Fruitimprese Veneto.



« La Grèce est passée de 75 à 220 000 tonnes en une dizaine d'années. La consommation intérieure est très faible, de sorte que les coûts de production sont également faibles, et les exportations sont passées de 50 à 150 000 tonnes et ont même remplacé les approvisionnements italiens dans certains endroits. » 

Bien sûr, cela a aggravé le problème causé par l'interdiction russe : avant 2014, la Grèce a vendu 33 % de ses kiwis à la Russie, tandis que 40 % étaient destinés au marché européen. Au cours des 5 dernières années, les Grecs ont augmenté leur production et le pourcentage de produits destinés à l'Europe a atteint 70 %.



« Le volume de kiwis grecs vendus en Allemagne et en Espagne - qui achetaient autrefois des produits italiens - augmente d'année en année. » 

L'Italie dispose d'un potentiel de production de 600 000 tonnes, bien que les quantités soient restées à peine inférieures à 400 000 tonnes en 2018. La Vénétie est la cinquième région italienne en termes de production et de vergers. La production moyenne tombe en dessous des 40 000 tonnes en raison du déclin de la vigne.

« L'Italie exporte environ 70 % de sa production, mais nous devons améliorer ce que nous faisons afin de ne pas être à la traîne. » 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)