La moitié des poires consommées en France sont importées

Alors que l’industrie de la poire avait perdu du terrain en France à cause de produits trop fragiles pour l’exportations et des difficultés au niveau des revenus des producteurs en raison de l’importance de l’alternance dans la production du fruit, il semblerait que le vent tourne.

Si la poire occupe la sixième place au classement des fruits les plus consommés en France, avec 4,7 kg achetés par an et par ménage, la consommation semble remonter.

Actuellement, 3 000 arboriculteurs cultivent la poire sur 5 000 ha de vergers (contre 15 000 ha en 1992 !) pour une production de 121 000 tonnes ne couvrant que la moitié de la consommation.

Vincent Guérin, économiste de l’Association nationale pommes poires (ANPP), constate : « Une poire sur deux mangées en France est importée. Nos concurrents ont une stratégie de production massive à bas prix concentrée sur une seule variété par pays. Nous importons de l’Abate italienne, de la Conférence belge et néerlandaise, de la Rocha du Portugal », précise Josselin Saint-Raymond, directeur de l’ANPP.

Mais c’est justement cette situation déficitaire qui nourrit les espoirs de la filière tricolore. Avec une nouvelle génération de variétés adaptées à une consommation nomade, le groupe coopératif Blue Whale, numéro un de la pomme en France, lance un ambitieux programme de plantation de 350 ha en misant sur les nouvelles variétés Fred et QTee ainsi que sur la variété Angelys, créée à Angers en 1998.

 


Source : ouest-france.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)