Annonces

Top 5 d'hier

Top 5 de la semaine dernière

Top 5 du mois dernier

« Une production durable de bananes est nécessaire pour renforcer le secteur »

Cette année, l'Équateur était partenaire officiel du Fruit Logistica. Au cours de l'exposition, le ministre de l'agriculture, M. Xavier Lazo, a lancé la nouvelle marque de produits frais du pays « Ecuador : Premium et durable ». Le ministre de la production, du commerce extérieur, de l'investissement et de la pêche, Iván Ontaneda Berrú, a également participé à l'exposition.

Selon M. Berrú, le fait d'être un pays partenaire de l'événement a aidé l'Équateur à se positionner comme un producteur international et polyvalent de fruits et légumes frais et durables de la plus haute qualité. « Cette année, en tant que pays partenaire, nous avons pu montrer au monde entier les atouts dont nous disposons en tant que pays. En tant que pays producteur de bananes, nous mettons l'accent sur la traçabilité, les bonnes pratiques sociales, environnementales et de travail, ainsi que sur le respect des normes internationales de certification ».

Expansion sur le marché européen
Les produits frais les plus importants cultivés et exportés par l'Équateur, en dehors des bananes, sont la mangue, le pitaya et l'ananas. Les marchés les plus importants pour ces produits sont les États-Unis, le Chili et l'Europe. « Les exportations vers les pays d'Europe de l'Est ont considérablement augmenté (19,16 % en 2019 par rapport à 2018), les plus fortes hausses ayant été enregistrées en Ukraine et en Géorgie », a déclaré M. Berrú.

Le marché russe est toujours une destination très importante pour les bananes équatoriennes, et il continue à se développer. M. Berrú déclare : « Au cours des dix dernières années, la Russie est devenue un marché stratégique de plus en plus important pour nos exportations de bananes. En 2019, 21,26 % de nos exportations totales de bananes ont été alloués à ce marché, et nous représentons 96 % de leurs importations totales de bananes ».

Se démarquer de la concurrence
Les pays voisins comme la Colombie, le Costa Rica et le Honduras sont également producteurs de bananes. « Ils sont nos concurrents directs, ce qui signifie que pour les producteurs et les exportateurs au quotidien, il est très important de se concentrer sur le processus de qualité, la traçabilité et le respect des normes phytosanitaires pour les aider à pénétrer de nouveaux marchés et à conserver ceux qu'ils ont actuellement ».

« Une pratique importante que nous avons adoptée consiste à marquer les bananes du même âge avec des rubans en plastique d'une certaine couleur pour chaque semaine, ce qui évite les problèmes de maturation pendant le transit car la maturation est contrôlée lorsque les bananes sont récoltées », explique M. Berrú.
Il ajoute : « L'Équateur a également une charge chimique plus faible car nous avons moins de cycles de fumigation que d'autres pays, ce qui est très apprécié sur le marché ».

Engagement en faveur de la durabilité
Le ministère de la production, du commerce extérieur, des investissements et de la pêche travaille avec les secteurs public et privé pour aider à renforcer les exportateurs et les producteurs du pays, surtout si ces entreprises ont montré leur volonté d'aller au-delà des exigences établies. « Parmi les stratégies mises en œuvre figurent la lutte contre les parasites, l'amélioration de la productivité et de la qualité, la stimulation et la diversification de l'accès aux marchés internationaux ».

L'engagement de l'Équateur en faveur de la durabilité a été mis en évidence lors du Fruit Logistica. « La production durable de bananes est nécessaire pour renforcer le secteur. Pour ce faire, nous avons pris plusieurs mesures de production, telles que l'intégration de pratiques sociales et environnementales. Nos producteurs et exportateurs travaillent avec la conviction qu'il est possible de produire une banane durable avec des normes de qualité élevées tout en travaillant en harmonie avec la nature et en cherchant à améliorer la qualité de vie de toutes les personnes qui évoluent dans la chaîne d'approvisionnement ».

Le ministère contribue à soutenir ces objectifs par sa présence et sa participation à des événements tels que le Fruit Logistica, entre autres. M. Berrú conclut : « Nous continuerons à travailler main dans la main avec les producteurs pour les aider à obtenir des certifications internationales, et les aider à avoir un avantage compétitif sur les marchés pour assurer la durabilité et la productivité du secteur ».

Pour plus d'informations : 
Juan Yepez Franco
PROECUADOR
jyepezf@produccion.gob.ec    
www.proecuador.gob.ec   


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)