Marché européen de la pomme de terre (semaine 10)

France : la demande globale est très limitée

Marchés physiques européens
Récapitulatif des cours (source : NEPG) :

Belgique
Message des marchés Fiwap / PCA :

Pommes de terre industrielles :    

Marchés industriels peu soutenus. La plupart des industriels se sont retirés, face à une offre partagée. L’export reste compliqué (quelques volumes vers la Roumanie).

Prix pour le tout venant, 35 mm+, min 60 % 50 mm+, min 360 g/5kg de PSE, vrac, fritable, départ, hors TVA, livraison directe :

Bintje : 11,00 – 13,00 €/q,  selon grosseur, qualité et destination. Marché calme.

Fontane : 12,00 - 13,00 €/q, calme ;

Challenger : 11,00 – 12,50  €/q, peu soutenu ;

Pour ces 2 dernières variétés, un transformateur belge propose des prix plus bas.

Plant de Bintje : Pas de cotation, par manque de transactions et grande divergence de prix. Plant hollandais, classe A, rendu mars 2020, par 10 tonnes, en big-bags hTVA :
Calibre 28 - 35 mm : / €/q
Calibre 35 – 45 mm : / €/q

Marché à terme
EEX à Leipzig (€/q) Bintje, Agria et var. apparentées pour transfo, 40 mm+, min 60 % 50 mm +:

Pays-Bas
L’inquiétude liée à la progression du coronavirus Covid-19 croît et influence la tendance des marchés à travers un possible ralentissement du commerce mondial. Difficile de dire à quel point la filière pomme de terre est affectée, mais ce qui est sûr c’est que les flux de marchandises souffrent de la moindre disponibilité de conteneurs. Les usines hollandaises de frites tournent normalement mais elles n’achètent pas sur le marché libre. Les cotations de cette semaine se maintiennent néanmoins assez bien, avec quelques plus et quelques moins selon la catégorie. L’export reste calme avec des volumes modérés sur base de 16,00 € emballé départ.

Cotation PotatoNL : voir aussi sur www.potatonl.com  

France
Pdt industrielle, vrac, départ, hTVA, Nord Seine, €/qt, min – max (moy) (RNM) :

Pour l’industrie, prix moins fermes la semaine passée, cotations stables à baissières. Les acteurs sont attentistes. L’activité d’achat sur le libre varie selon les usines, mais la demande globale est (très) limitée. Des contacts sur l’Angleterre sont pris. A l’export, marché toujours calme avec une demande limitée (vacances scolaires en France), des prix discutés et bataillés à l’export, mais aussi le retour de quelques acheteurs (Europe de l’Est, Allemagne).

Chiffres de transformation française : selon le GIPT relayé par l’UNPT, les usines françaises ont travaillé 729.000 tonnes de juillet 2019 à fin janvier 2020, soit un tonnage stable par rapport à la même période 2018/2019. Sur cet approvisionnement, 76 % étaient contractés.

Allemagne
Les marchés sont calmes, tant en caisses-palettes-frigos qu’en variétés pour l’industrie de la frite. Marché du frais, cours toujours assez stables en chairs fermes à 23,83 €/q (contre 24,00 €/q) comme en chairs tendres & farineuses à 22,42 €/q (contre 22,42 €/q). Pour du « caisses – palettes -frigo », prix plus élevés ! Marché de la transformation : cotations inchangées tant en Fontane / Challenger à 13,75 – 14,25 €/q (13,75 – 14,25 €/q) qu’en Innovator à 16,00 – 16,50 €/q (16,00 – 16,50 €/q) qui sont particulièrement recherchées.

Pommes de terre bio : prix producteurs rendus négoce : entre 63 et 65 €/qt.

En période de départ champs, il faut retirer 1,00 €/q à ces prix pour frais de triage

Grande-Bretagne
En variétés pour frites, le marché est décrit comme « calme mais ferme », avec un plus grand intérêt des acheteurs en vue de sécuriser l’approvisionnement en qualité supérieure pour le court et long terme. L’industrie paie entre 16,80 et 21,00 €/q pour Maris Piper fritable selon la qualité de friture, tandis que des variétés plus spécifiques à partir de 21,60 €/q jusqu’au-delà de 24,00 €/q. De la Fontane importée du continent est cotée au-delà de 32 €/q en sacs pour les éplucheurs. Les fortes pluies de la semaine passée ont bloqué les plantations de primeurs en Cornouailles, et seules de très petites surfaces ont pu être plantées à Jersey.

Espagne
D’après VTA Nederland, les surfaces de hâtives se développent en Espagne. Les extra-hâtives viennent d’être plantées, et on s’attend à une hausse des superficies de l’ordre de 15 % dans les régions d’Andalousie, Carthagène et Valence. Les surfaces (chiffres du Ministère de l’Agriculture), passeraient de 11.489 à 13.212 ha.

Union Européenne
L’export de produits finis très bon en décembre dernier (source : VTA Nederland) : l’export européen de produits finis en décembre dernier a atteint 156.724 tonnes, en hausse de 29 %. Ce mois succède à un mois de novembre déjà en forte hausse (+ 14 %).

Pour plus d'informations :
FIWAP
www.fiwap.be 

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)