Jurgen De Witte, Group A. De Witte, Belgique :

« L'approvisionnement en provenance du sud de l'Europe est toujours possible, mais prend plus de temps et devient plus coûteux »

« Le coronavirus nous affecte certainement. Mais, pour les importations, les choses ne sont pas encore si mauvaises. L'approvisionnement en produits d'outre-mer se poursuit. Mais cela pourrait changer très rapidement. Les vols sont supprimés, et nous espérons que les ports continueront de fonctionner. Les fruits et légumes du sud de l'Europe continuent également d'arriver », déclare Jurgen De Witte, de la société belge Group A. De Witte.

« Cependant, le transport devient plus cher et les camions mettent plus de temps à arriver. Les producteurs ont du mal à remplir les camions. Ils ont trop peu de travailleurs. De plus, un seul chauffeur est autorisé par camion. Il n'y a presque pas de chargements de retour non plus. Cela rend tout plus coûteux. Heureusement, l'approvisionnement se poursuit. Mais nous devrons attendre de voir comment les choses évolueront dans les années à venir. » 


Couloirs vides au Centre Européen de Bruxelles, Belgique.

« Nos acheteurs et nos vendeurs travaillent tous depuis chez eux. Les ventes au Centre Européen se poursuivent cependant normalement. Par contre la vente n'a plus lieu dans la galerie. Aucun échantillon n'y est placé non plus. La galerie reste accessible. Nous demandons toutefois aux gens de passer leurs commandes par téléphone ou par courriel autant que possible. Malgré l'appel à cesser de le faire, de nombreux vendeurs viennent encore au marché. Mais il est vrai que nous avons constaté une sérieuse diminution du nombre de visiteurs », déclare Jurgen.

En ce qui concerne les ventes, Jurgen De Witte constate deux différences importantes. « Les ventes aux détaillants se poursuivent à plein régime. La demande est énorme, et les chiffres montent en flèche. En revanche, les ventes aux clients du secteur de l'hôtellerie et de la restauration ont pratiquement cessé. Tous les établissements de ce secteur sont désormais fermés. Nous ne pouvons donc plus rien livrer. » 

« Nous espérons que cette situation se normalisera rapidement. Si elle se prolonge, je crains que de nombreux clients ne soient pas en mesure de payer. Si cela se produit, il y aura une sorte d'effet boule de neige dans le secteur. Nous espérons que le gouvernement trouvera rapidement une solution », conclut Jurgen.

Pour plus d'informations : 
Jurgen De Witte
Group A. De Witte
Tél. : +32 (0) 224 20 876
jurgen@groupadw.be
www.groupadw.be


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)