Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber
Le début de la campagne 2020 freiné par les importations en provenance de l'hémisphère sud

La fermeture du secteur de la restauration entraîne une surabondance de gros oignons espagnols

Au cours de cette dernière campagne, l'Europe a battu des records en termes de superficie et de production. Les données des Pays-Bas (principal producteur européen), ainsi que celles de l'Allemagne, du Royaume-Uni, de la France et de l'Italie, révèlent que la production européenne d'oignons en 2019 a été la plus importante jamais enregistrée, atteignant 6,34 millions de tonnes, soit 19 % de plus que l'année précédente. Cette situation a fait que les ventes d'oignons espagnols se sont faites à des prix très bas.

La fin de la campagne de commercialisation des oignons espagnols récoltés en 2019 est marquée par de grandes difficultés avec les gros calibres. La déclaration de l'état d'alerte, la fermeture de l'industrie Horeca, qui est le principal canal de commercialisation des gros calibres, et la situation européenne ont entraîné un effondrement de la demande pour ce type de calibres.

« À ce stade de la saison, les entrepôts frigorifiques devraient être presque vides, mais ils sont encore à 60 % de leur capacité, car la vente de gros oignons a été presque impossible », déclare Justo Gutiérrez, président de Procecam, l'association des producteurs d'oignons de Castille-La Manche.

« Ces restes d'oignons rendront les choses difficiles au début de la campagne. Il faut garder à l'esprit que les frais de stockage de ces oignons font monter en flèche le coût total, et le fait de ne pas pouvoir les commercialiser cause de sérieux dégâts. Nous aimerions nous débarrasser de ces oignons, afin qu'ils parviennent aux banques alimentaires et, au moins, qu'ils ne soient pas jetés ».

La campagne espagnole 2020 pour les oignons semble donc être un défi. « En plus de la situation des oignons de gros calibre dans les entrepôts, une nouvelle récolte est en cours, qui a, à son tour, été affectée par les importations d'oignons de taille moyenne en provenance de l'hémisphère sud. Les oignons importés ont une durée de conservation plus longue que les nouvelles variétés espagnoles, c'est pourquoi certaines chaînes de distribution les préfèrent », explique Justo Gutiérrez.

Mais ce n'est pas la seule cause de la grave situation de la nouvelle campagne d'oignons primeurs. Selon le représentant de cette association, « le manque de main d'œuvre en Andalousie, qui est la deuxième région productrice, est également une menace. Même si les oignons sont une culture de plus en plus mécanisée, les variétés précoces ont une peau plus fine et leur récolte doit être effectuée manuellement ».

« Les données sur les superficies disponibles pour la plantation d'oignons en Europe révèlent que la réduction attendue par le secteur ne se produira pas. Dans des pays comme les Pays-Bas, la France ou l'Allemagne, la culture de l'oignon est soutenue par des paiements directs de la politique agricole commune et a des coûts de production inférieurs à ceux de l'Espagne, qui se heurte à des coûts énergétiques élevés liés à l'irrigation de la culture. C'est pourquoi la campagne a été rentable pour le secteur européen de la production, mais pas pour les Espagnols », explique-t-il.

L'Association des producteurs d'oignons de Castille-La Manche (PROCECAM) compte actuellement 178 partenaires directs et rassemble plus de 371 producteurs d'oignons, avec plus de 7 120 hectares cultivés en 2019.


Pour plus d'informations : 
PROCECAM
Calle San Clemente, 50.
02600 Villarrobledo. Albacete. Espagne
Tél. : +34 638 103 910
info@procecam.es 
procecam.es   

Date de publication: