Le service régulier de l'entreprise néerlandaise vers la France répond à un réel besoin

« De un à dix camions en moins de quatre ans »

Lorsque les mesures de lutte contre le coronavirus ont été annoncées pour la première fois, John Opstal de l'entreprise Gebr. Opstal Transport était inquiet. « Nous ne sommes en affaires que depuis quatre ans donc on espère ne pas rencontrer de temps orageux. Les choses se sont quand même relativement bien passées la première semaine après le bouclage de la France », affirme John.

« Mais, la deuxième semaine, tout le commerce s'est arrêté. Le taux d'occupation est passé de 100 à 20 %. Nous avons transporté beaucoup de pommes de terre en France depuis le début de l'année. Cela ne s'est pas arrêté complètement. Heureusement, les choses ont commencé à s'améliorer dès la troisième semaine après la mise en place des règles. Maintenant, il y a jusqu'à 20 à 30% de volume en plus que l'année dernière ».

« Au cours de ces premières semaines, il y a eu de nombreuses discussions avec nos clients et collègues. Nous voulions répartir au mieux le travail entre les véhicules. Nous voulions mettre de côté tout le reste et nous concentrer sur ce que nous faisons bien - le transport de groupage vers la France », poursuit John.

« Nous nous rendons en France tous les jours avec notre service régulier. Là-bas, le marché international de gros de Rungis est la principale destination. C'est pourquoi nous avons pu accueillir de nouveaux clients, même pendant la crise. Nous avons un peu hésité à poursuivre l'extension prévue de notre flotte. Heureusement, nous l'avons fait parce que maintenant nous avons besoin de cette capacité supplémentaire ».

Nouvelle localisation
La semaine dernière, les choses ont également été clarifiées en ce qui concerne Gebr. Opstal Transport. « Nous savions que la période de location de nos locaux actuels arrivait à son terme. Nous envisagions toutes sortes d'options. Mais nous avons réalisé que nous préférerions rester ici à Bleiswijk. Après tout, nous recevons beaucoup de travail des entreprises voisines. Nous faisons également des trajets quotidiens entre Bleiswijk et le Westland et Barendrecht. Nous n'envisagions pas non plus de construire un nouveau bâtiment », explique Opstel.

« Nous devions garder à l'esprit la croissance de ces dernières années. Nous devions tout de suite nous agrandir considérablement. Heureusement, Houweling, un fournisseur de produits horticoles, dispose d'un site avec six cellules de refroidissement. Il peut accueillir 350 palettes et dispose de suffisamment de quais de chargement. Nous avons donc eu beaucoup plus de possibilités pour stocker les produits de nos clients à la bonne température. En effet, nous ne disposons actuellement que d'une seule cellule pour 80 palettes. Cela a été un véritable choc ces dernières semaines ».

« Nous avons maintenant dix camions sur la route. Je n'aurais pas cru cela possible il y a quelques années. À l'époque, mes frères et moi avons commencé avec un seul camion, presque pour plaisanter. Mais beaucoup de gens nous voient sur la route tous les jours. Cela contribue à la reconnaissance du nom et crée l'intérêt nécessaire ». 

« Je m'attends donc à ce que nous puissions accroître encore notre part de marché. Mais certainement pas au détriment de tout le reste. Nous ne nous ferons pas concurrence pour le prix le plus bas. Cela ne me dérangerait pas du tout que nous continuions à fonctionner avec dix camions. Si nous devions ajouter dix autres camions, ce serait bien aussi. Mais le prix et la qualité doivent toujours rester équilibrés ».

John considère que le plus grand défi pour l'avenir est de trouver de bons conducteurs. « En ce sens, la crise a été utile. Quelques moteurs d'autres secteurs sont arrivés sur le marché. Mais, à long terme, la pénurie de conducteurs restera un défi. Après tout, vous avez besoin de personnes qui sont prêtes à donner 120 %. Ils doivent également comprendre que conduire signifie souvent aussi travailler le week-end ». Il est optimiste quant à l'avenir de son entreprise. « Cette crise m'a appris que nous pouvons parfois nous mettre beaucoup trop de pression. La demande de fruits et légumes reste forte, même en temps de crise », ajoute John. 

Des fruits parfaits
Le 1er mars, ce transporteur et son épouse ont fondé le service de livraison local, Perfection Fruits. « Nous avons eu l'idée car nous devons de toute façon collecter les marchandises de nos clients. Et nous disposons d'un espace de réfrigération. Nous effectuons les livraisons avec l'une des camionnettes de la société de transport. C'est un succès, surtout quand la crise du coronavirus vient de commencer. Nous avons soudain reçu beaucoup de commandes. Depuis, les choses se sont beaucoup calmées, mais ça va. Nous considérons cela comme un beau plus. Mais notre activité principale reste le transport », conclut John.

 

Pour plus d'information : 
John Opstal
Gebr. Opstal Transport
121 Klappolder
2665 LP, Bleiswijk, Pays-Bas
Tél. : +31 (0) 103 330 228
john@gebr-opstaltransporten.nl  
www.gebr-opstaltransporten.nl  


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)