L'Espagne est le premier producteur de tomates pour la consommation fraîche, suivie par les Pays-Bas

La Direction générale de l'agriculture de la Commission européenne a publié les dernières données sur la production, le commerce et les prix des tomates dans l'UE sur son tableau de bord périodique. Comme indiqué dans le document, les prix européens moyens enregistrés par la Commission dans les principaux pays producteurs (Espagne, Italie, France et Pays-Bas) montrent une baisse globale par rapport à la saison précédente.

Pour l'Italie et l'Espagne, les prix moyens mensuels au cours de la période de janvier à juillet sont restés inférieurs à la moyenne de la saison précédente, tandis que pour la France et les Pays-Bas, ils sont restés supérieurs à ceux de la saison précédente au cours des premiers mois de l'année, mais sont ensuite tombés en dessous au cours des mois suivants, d'avril à juillet.

En juillet, tous les pays, à l'exception des Pays-Bas, font état de prix moyens inférieurs à ceux de juin 2020. Dans le cas de l'Espagne, on observe une baisse de 9 %, à 59 euros/100 kg, tandis que l'Italie et la France font état de baisses respectivement de 4 % et 3 %, les prix moyens s'élevant à 73 euros/100 kg en Italie et à 104 euros/100 kg en France. Dans le cas des Pays-Bas, le prix moyen en juillet était de 51 euros/100 kg, ce qui représente une augmentation de 33 % par rapport au prix moyen de juin.

En ce qui concerne la production de tomates par pays, l'Italie reste le principal producteur européen avec un peu plus de 5 millions de tonnes, suivie par l'Espagne, qui a atteint 5 millions de tonnes. Un peu plus loin se trouvent les autres pays analysés : le Portugal, la Grèce, la France et la Roumanie, dont la production oscille autour d'un million de tonnes. Dans le cas de la production de tomates pour la consommation fraîche, l'Espagne arrive en tête avec environ 2 millions de tonnes, suivie des Pays-Bas avec environ 900 000 tonnes.

En ce qui concerne le commerce, la Commission a analysé les données relatives aux importations de tomates en provenance de pays tiers, en soulignant la forte augmentation des importations de tomates fraîches en provenance du Maroc au cours des neuf dernières saisons, atteignant près de 500 000 tonnes en 2019 (486 878 tonnes). Il existe également des données sur les exportations de tomates de l'UE vers les principaux pays tiers depuis le début de la saison, en octobre 2019, jusqu'en juin 2020. La Suisse est en tête de ce classement, avec 88 649 tonnes exportées, suivie par la Norvège, avec plus de 27 000 tonnes, la Biélorussie, avec 14 333 tonnes et l'Ukraine, avec 6 712 tonnes.

 

Source : fepex.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)