Piet van Liere (FlevoTrade Dronten) :

« Le volume total des exportations d'oignons pourrait être une grande déception cette année »

« Mon père disait toujours : chaque jour est une nouvelle page dans le livre du commerce de l'oignon, il n'y a pas deux jours identiques. Beaucoup de choses se passent souvent différemment de ce que vous imaginiez. Cette année ne fait pas exception », affirme Piet van Liere de Flevotrade Dronten, qui revient sur la saison, de la culture à l'exportation actuelle.

« C'était une autre saison de croissance spéciale. Au printemps, il faisait extrêmement sec et donc les semis n'ont jamais été aussi difficiles que ce printemps. Surtout sur les sols lourds, il a fallu beaucoup d'efforts pour obtenir un lit de semence convenable. Cela a ensuite entraîné une très faible participation, bien que celle-ci ait été très différente d'une parcelle à l'autre. Nous n'avons jamais eu autant de stades dans un oignon que ce printemps ».

Oignons flétris
« Heureusement, nous avons eu de la pluie après cette énorme sécheresse, sinon le rendement aurait été vraiment désastreux. Les graines ont effectivement germé très tard cette année. Les gens disent parfois qu'un oignon en mai devient un poireau, mais cela a certainement été vrai cette année, car les conditions météorologiques ont entraîné de nombreux oignons rabougris, dont on ne peut rien tirer. Nous avons également dû faire face à de nombreux troubles de la croissance dus à la médiocrité de la structure et à la détérioration de la qualité de l'eau, car beaucoup d'irrigations ont été faites à l'eau salée. Cette année, certaines parcelles n'ont pas voulu pousser du tout, plus que les autres années. »

« Les rendements n'ont jamais été aussi variables que cette année. Il y a des zones qui ont de très bons rendements, mais il y a aussi celles qui, je pense, seront labourées. Les rendements varient entre 0 et 100 tonnes. Les sols légers donnaient généralement encore de bons rendements mais sur les parcelles lourdes ce n'était souvent pas le cas. La très courte durée du printemps fait que les rendements ne seront pas bons. Les plants d'oignons ont encore donné des kilos raisonnables, mais la taille des oignons de semence est très décevante ».

« Les problèmes de qualité sont également de plus en plus nombreux. Fusarium notamment ; la qualité est un problème très important cette année et tout cela est lié à la croissance et à la structure du sol. Ce qui est récolté en ce moment n'a pas l'air mauvais, bien que ce soit encore humide dans certaines zones de culture. Je pense que le volume total des exportations sera assez décevant cette année ! Toutefois, la comparaison que de nombreuses personnes font avec la situation d'il y a deux ans est, selon moi, erronée. À l'époque, il y avait une sécheresse mondiale, ce qui n'est pas le cas cette année ».

Afrique, Extrême-Orient, Brésil
« En termes d'exportations, le début de la saison s'est très bien passé. Au cours des premières semaines, 114 000 tonnes d'oignons ont déjà été exportées, soit plus de 7 000 tonnes de plus que l'année dernière. Même si le volume des exportations sera beaucoup moins important cette année, nous sommes déjà en avance sur nous-mêmes. L'Afrique est en tête, mais il y a aussi pas mal d'oignons qui sont acheminés vers l'Extrême-Orient et nos amis brésiliens sont également présents sur le marché. Ce ne sont pas encore des commandes concrètes, mais il y a une bonne raison à cet intérêt. »

« De plus, nous voyons le même schéma en Pologne qu'aux Pays-Bas. Le segment précoce n'a pas du tout été décevant, mais il y aura également des problèmes avec la récolte principale en termes de volumes et de qualité. L'année dernière, bien sûr, un énorme volume avait été exporté vers la Pologne et cette année encore, ils frappent déjà à notre porte. Avec les problèmes de qualité que nous connaissons, la demande polonaise pourrait bien donner une très belle limite inférieure sur le marché et nous pouvons certainement nous en servir aujourd'hui. Dans l'ensemble, il y a quand même de belles opportunités disponibles pour cette saison », conclut Piet van Liere.

Pour plus d'informations :
Piet van Liere
FlevoTrade Dronten 
Staalwijk 15-17
8251 JP Dronten
Tél. : +31 321 387 170
info@flevotrade.nl
www.flevotrade.nl


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)