Marché européen de la pomme de terre (semaine 45)

Allemagne : bonne demande sur le marché du frais

Marchés physiques européens
Récapitulatif des cours €/t (source : NEPG) :

Belgique
Message des marchés Fiwap / PCA :
Pommes de terre industrielles : Marchés calmes, cours en baisse. Ambiance : peu animée. Le peu de commerce libre qui se fait l’est souvent du fait des surtonnes de contrats. Certains acheteurs ne sont plus du tout aux achats. Certaines usines seront fermées la semaine prochaine, d’autres ne tournent pas les fins de semaines ou alternent un week-end sur deux : ambiance coronavirus.

Fontane, Challenger, Inno : entre 2,00 et 3,00 €/q, marché calme ; très peu de transactions sur un marché inactif par manque de demande ;
Bintje : 3,00 €/q €/q. Offre plus importante que la demande.
Marché du frais : activité des préparateurs – emballeurs généralement bonne, cours pour les variétés haut de gamme (chairs fermes, variétés salades) autour de 20 – 25 €/q pour les toutes meilleures qualités / variétés les plus demandées.

Plant de Bintje : peu de commerce, acheteurs et vendeurs dans l’attente de voir comment les marchés et contrats vont évoluer… Plant hollandais, classe A, rendu mars 2021, par 10 tonnes, en big-bags hTVA :
Calibre 28 – 35 mm : 66 - 68,00 €/q
Calibre 35 – 45 mm : 43 – 45,00 €/q
Plant de Fontane : peu de commerce, prix stables.
Calibre 28 – 35 mm : 97,50 €/q
Calibre 35 – 50 mm : 58,50 €/q
Calibre 50 – 55 mm : 43,00 €/q

Pour toutes une série de variétés, notamment en Allemagne, on entend parler de prix de plants à la baisse.

Marché à terme
EEX à Leipzig (€/q) Bintje, Agria et var. apparentées pour transfo, 40 mm+, min 60 % 50 mm +:

Les cours n’ont fait que baisser ces derniers jours. D’abord et principalement suite à « l’effet Covid-19 », secondairement parce que les arrachages (à travers la zone NEPG) ont en général plus ou moins redémarré (même si dans certains coins les arrachages sont encore totalement à l’arrêt)…

Pays-Bas
Les cours sont inchangés, l’offre sortie champ étant suffisante pour les besoins faibles voire nuls de l’industrie sur le marché libre. Sur les marchés intérieurs du frais prix inchangés à 10,00 – 12,00 €/q en variétés à chair tendre de base, et 16,00 – 22,00 €/q en variétés à chair ferme. A l’export légère baisse des cours : 5,00 – 7,50 €/q au producteur, selon variété et qualité.
Au champ, les arrachages sont faits à 90 % sauf dans le Sud-ouest (Zélande, Flandre zélandaise) le long de la mer où il reste 30 % à tirer.

France
Industrie : marchés attentistes suite au reconfinement, marché libre inexistant, enlèvements des contrats en retard. Meilleures activités vers les éplucheurs et qualité supérieure se valorisant à des cours légèrement meilleurs que les cours affichés.
Marché du frais intérieur : la fermeture de l’HoReCa limite l’activité des grossistes, par contre les centrales d’achats pour la grande distribution travaillent bien avec une hausse des ventes en moyennes et grandes surfaces.
Export : bonne activité sur l’Espagne, mais les exigences qualitatives ne font qu’augmenter et les achats ibériques se concentrent sur les qualités supérieures. Portugal et Italie en retrait. Concurrence impossible avec l’Allemagne sur les marchés de l’Est.

Pdt industrielle, vrac, départ, hTVA, Nord Seine, €/qt, min – max (moy) (RNM) :

Allemagne
Sur le marché du frais la demande est bonne : la fermeture des restaurants et des cantines fait que la consommation « intra-muros » augmente. La demande est couverte par le reste des départs champs mais surtout par les premiers déstockages. En Rhénanie, les acheteurs doivent donner 2 €/q en plus pour cette marchandise… Sur le marché industrie, la récolte est bien avancée et devrait se terminer pour la fin de la semaine. L’industrie se focalise essentiellement sur les contrats, la demande pour le libre étant faible suite au retour en force du coronavirus…

En période de départ champs, il faut retirer 1,00 €/q à ces prix pour frais de triage

Marché du frais (hâtives et mi-hâtives) : prix des chairs fermes inchangé : 10,83 €/q (10,83 €/q la semaine passée) et inchangé aussi en chairs tendres/farineuses : 10,08 €/q (10,08 €/q la semaine passée). Les ventes en grandes surfaces, grâce à l’ambiance Covid-19, sont bonnes. Pour de la marchandise déstockée, supplément de prix de 2,00 €/q.
Marché de la transformation (var. de conservation industrie) : marché inchangé : 3,50 – 4,00 €/q pour les Inno / Agria, mais en légère baisse pour les Challenger / Fontane : 3,00 – 3,50 €/q (3,50 – 4,00 €/q la semaine avant). L’industrie se concentre principalement sur ses contrats.
Pommes de terre bio : prix producteurs autour de 41,00 €/q (toutes variétés et marchés confondus), rendus négoce.

Grande-Bretagne  
Cours en hausse, passant de 9,71 € il y a 2 semaines à 11,62 €/q la semaine passée. Cette hausse du « prix moyen hebdomadaire » est dû à des qualités supérieures dans les lots vendus.
Les pluies à travers les îles britanniques font que la récolte ne sera finie « qu’au cours des prochaines semaines » note l’AHDB. Les cours sur le marché du frais ainsi que pour le commerce en sacs sont plus fermes et en hausse. Les exportations vers les Canaries et l’Irlande se poursuivent très correctement.

Pour plus d'informations :
FIWAP
www.fiwap.be 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)