Impact important de la pandémie sur la saison égyptienne des oignons de printemps

« Les commandes d'oignons frais pour la prochaine saison sont déjà inférieures à celles de l'année dernière »

Les oignons de printemps en Égypte ont connu une période difficile depuis la propagation du coronavirus a échelle mondiale. La fin de la saison dernière a fait perdre de l'argent à un exportateur sur les expéditions, et tant que les restaurants resteront fermés, une bonne partie de la clientèle potentielle ne pourra pas commander comme elle le fait habituellement.

L'année 2020 a très bien commencé pour les oignons de printemps égyptiens. Selon Mai Yassin, responsable des exportations chez Stars of Export, la demande était vraiment bonne au début de la saison. Mais vers la fin de la saison, des problèmes ont commencé à se poser : « En 2020, la saison a été globalement bonne pour les oignons de printemps. Les prix étaient très bons ainsi que les conditions du marché. La fin de la saison a été un peu différente avec l'arrivée du coronavirus qui commençait à se répandre très largement. Les derniers conteneurs de la saison ont donc eu quelques difficultés, ce qui nous a fait perdre de l'argent sur ces expéditions spécifiques ».

La pandémie a entraîné la fermeture des restaurants et les hôtels ont moins de visiteurs qu'ils n'en auraient normalement. Elle a également entraîné une diminution des capacités de production pour la société Stars of Export. « Pour la saison à venir, nous prévoyons de couvrir nos arrières, car le marché est lent et calme en ce moment. Les oignons de printemps sont surtout utilisés dans le secteur de la restauration. Donc maintenant que beaucoup de restaurants sont fermés en Europe, nous perdons un pourcentage important. C'est pourquoi nous constatons déjà que les commandes pour la prochaine saison sont inférieures à celles de l'année dernière. C'est également vrai pour nos capacités de production et de transformation. Tout s'est ralenti pour tenir le coronavirus à distance, pour la sécurité de nos travailleurs ».

« Dans l'entrepôt, tout le monde doit porter un masque, et les gens doivent se tenir à distance les uns des autres, ce qui a logiquement réduit les heures de travail. La production d'oignons de printemps sera donc inférieure à celle de l'année dernière. Même si elle est plus faible, nous faisons notre maximum ce moment, avec ces mesures de sécurité à l'esprit ».

Comme il n'existe toujours pas de remède ou de vaccin contre le Covid-19, Mai Yassin indique qu'ils devront s'attaquer à la prochaine saison d'une manière très différente . « Nous nous concentrons toujours sur le marché européen, et nous avons de nouveaux clients au Royaume-Uni. Mais lorsque le coronavirus est apparu, il a été difficile de répondre à leurs besoins, car notre production a commencé à ralentir. Donc l'objectif pour la saison prochaine ne sera pas de conclure de nouveaux accords, mais de garantir l'approvisionnement de nos clients. Pour l'avenir, il est difficile d'avoir des attentes pour la nouvelle saison. Comme le reste du monde, nous attendons simplement un remède ou un vaccin contre le coronavirus, afin de pouvoir revenir à la normale. D'ici là, nous devrons affronter la saison ».

Pour plus d'informations :
Mai Yassin
Stars of Export
Tél. : +20 111 012 1741
export@starsofexport.com 
www.starsofexport.com   


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)