Paul Demyttenaere, REO Veiling :

« Malgré la pandémie de Covid-19, nous terminons l'année 2020 avec un chiffre d'affaires de 207 millions d'euros »

Malgré la pandémie, REO Veiling a clôturé l'année 2020 avec un chiffre d'affaires annuel de 207 millions d'euros. « Cela signifie une baisse du chiffre d'affaires de 0,4 % par rapport à l'année record 2019, mais nous sommes encore à un bon niveau. Il est également important que nous voyions une nouvelle croissance du volume d'environ 2 %.

« Avec 42,5 millions de paquets de fruits et légumes vendus, nous pouvons nous réjouir d'une année réussie. Nous constatons une nouvelle croissance de l'offre de légumes, avec la tomate comme principal moteur, suivie des concombres et des courgettes. Nous avons aussi stabilisé la production de laitues et de champignons de serre. En tant que région importante pour les légumes de plein air, nous restons préoccupés par les réglementations régionales et locales qui rendent impossible la culture de certains légumes d'automne et d'hiver. La délocalisation vers les pays voisins n'est pas impensable. »


Le Directeur général Paul Demyttenaere

« Au cours de l'année dernière, sous la pression du COVID-19 et des confinements, de nombreuses personnes ont commencé à cuisiner, principalement avec des légumes frais. Ce fut l'un des rares effets positifs du COVID 19. Heureusement, le virus a eu peu d'impact négatif sur le fonctionnement de la vente aux enchères. Mais nous avons adapté en permanence le fonctionnement de notre coopérative, en tenant compte de l'évolution des connaissances du gouvernement et de l'organisation. Je tiens donc à remercier expressément tous les employés, producteurs et acheteurs pour la bonne coopération qui a permis de mettre en œuvre, parfois presque quotidiennement, les procédures et les méthodes de travail nécessaires au niveau opérationnel de la vente aux enchères afin de travailler ensemble en toute sécurité ».

REO Veiling vend 80 % de sa production sur le marché intérieur, notamment au Benelux et en France. « Nous nous concentrons sur nos marchés intérieurs depuis des années : le Benelux et la France. Nous sommes fiers d'être, avec nos producteurs, l'un des acteurs les plus puissants de la filière courte des fruits et légumes frais. Cela est dû en partie à une nette croissance de la vente de fruits et légumes frais au détail qui a commencé lors du premier confinement et s'est poursuivi tout au long de l'année », a déclaré Rita Demaré, présidente de REO Veiling. « Mais le virus a également porté quelques coups durs. Les produits de niche pour l'industrie hôtelière ont été particulièrement difficiles. Les producteurs ont connu des difficultés lors du premier, mais aussi lors du confinement actuel. »

La tomate est le produit le plus important
Le produit le plus important de la vente aux enchères sera également la tomate en 2020. Avec un chiffre d'affaires de près de 53 millions d'euros, cela représente un quart du chiffre d'affaires annuel total de REO Veiling. L'offre de tomates est passée à 70 millions de kilos. « En partie grâce aux nouvelles serres de l'autre côté de la vente aux enchères, le chiffre d'affaires des tomates a augmenté de 8 % », explique Rita Demaré. Les poireaux et les fraises complètent les trois principaux produits. « Les poireaux de plein champ les plus importants ont eu un approvisionnement de près de 57 millions de kilos, ce qui a permis un chiffre d'affaires de plus de 30 millions d'euros. Les fraises arrivent en troisième position et ont connu une bonne saison, malgré quelques productions décevantes. L'offre de fraises s'est élevée à plus de 9 millions de kilos, pour un chiffre d'affaires de plus de 19 millions d'euros. »

L'endive arrive en quatrième position. L'offre a diminué de 10 % en 2020. Cela a fait entrer ce produit sur un marché à forte demande et a clôturé l'année 2020 avec un fort chiffre d'affaires de plus de 19 millions d'euros. L'endive est suivie par les champignons, la laitue de serre et le concombre. La courgette occupe la huitième place avec une offre de 30 millions d'unités. L'offre de courgettes a diminué de 7 %, mais grâce à une meilleure tarification, le chiffre d'affaires a augmenté pour atteindre près de 7 millions d'euros.

MAP6
Bien que les poireaux figurent toujours dans le top trois des plus gros produits, le directeur Paul Demyttenaere s'inquiète toujours de l'avenir des poireaux et autres légumes de plein air en Flandre. « La législation stricte de la MAP6 continue à porter préjudice à presque tous les légumes de plein air. Cette réglementation ne tient pas compte des besoins spécifiques de la plupart des légumes de plein air. Nous sommes prêts à chercher des solutions en collaboration avec le gouvernement, comme l'eau tampon, qui offre également des solutions pour les périodes de sécheresse auxquelles nous avons été plus souvent confrontés ces dernières années. Mais nous réfléchissons également et commandons des recherches sur les possibilités de cultiver des poireaux en tant que solution pour l'avenir. »

  Produits  Chiffre d'affaires Approvisionnement
1 Tomates € 52,996,660 69,240,212 kg
2 Poireaux € 30,745,618 56,858,459 kg
3 Fraises € 19,737,674 9,454,388 kg
4 Endives € 19,713,881 16,606,580 kg
5 Champignons € 16,664,971 9,486,310 kg
6 Laitues de serre € 12,779,721 33,766,600 articles
7 Concombres € 11,551,889 37,714,350 articles
8 Courgettes € 6,877,047 30,093,697 articles
9 4e gamme € 4,578,686 5,374,574 kg
10 Chou-fleur € 4,154,120 4,164,592 articles


Pour plus d'informations :
Paul Demyttenaere
Rita Demaré
REO Veiling 
Oostnieuwkerksesteenweg 101 
8800 Roulers, Belgique
Tél. : +32 (0)51 231 211
info@reo.be       
www.reo-veiling.be    


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)