Stabilisation de la demande d'agrumes après les gelées

« Cette année, il y a de nouveau des spéculations sur les variétés d'agrumes de deuxième saison »

La saison espagnole des agrumes arrive en plein milieu de la transition entre sa première et sa deuxième saison. Alors que les derniers lots de Clemenules arrivent cette semaine, les transactions se multiplient avec les Nadorcott, Tango et Ortanique, entre autres. Quant aux oranges, les Navel et Navel Late sont déjà récoltées en Andalousie.

« Les volumes commerciaux de Clemenules ont été considérablement réduits cette année, à la fois par manque de bonnes tailles et pour des raisons de qualité. Il y a eu beaucoup de rejets, et les dernières pluies n'ont pas aidé non plus », explique Alfons Royo, directeur de la société Royo Fruits. « Ceci, ajouté aux efforts pour maintenir les mesures sanitaires et de prévention dans le cadre de la pandémie de COVID, a provoqué une augmentation des coûts de production cette année, bien que les acheteurs de la grande distribution et des marchés de gros ne semblent pas le comprendre. Heureusement, cette année, toute la production de Clemenules a été vendue, ce qui n'était pas arrivé les autres années ».

Selon le producteur et exportateur d'agrumes, une tendance similaire à celle de l'année dernière est observée dans cette deuxième phase de la campagne. « Il y a de nouveau un peu de spéculation dans le domaine, où les fruits sont achetés à des prix qui ne correspondent pas à ce que le marché détermine. Bien qu'à la fin de la saison dernière, il y ait eu une demande excessive d'agrumes en raison du déclenchement de la pandémie, je ne pense pas qu'il en sera de même cette année. Nous avons subi la plus grande déception avec les oranges de l'hémisphère sud, qui ont atteint des prix exorbitants pendant l'été, puis se sont effondrées avec l'arrivée des premières Navelinas espagnoles ».

La tempête de neige et les gelées des deux dernières semaines ont rendu l'offre d'agrumes plus limitée. « Les routes étaient pleines de neige, ce qui a rendu le transport difficile, retardant les expéditions dans toute l'Europe. De plus, les pluies ont empêché les tâches de récolte et de stockage pendant plusieurs jours. Ceux qui n'ont pas bien planifié se sont retrouvés avec des chambres vides et, pendant plusieurs jours, la demande a été supérieure à l'offre. Maintenant, après les gelées, la demande s'est stabilisée, et elle est plutôt faible ».

« La maturation des variétés de deuxième saison est à un stade plus avancé que d'habitude, environ 20 jours à l'avance ; ce qui sera positif pour les expéditions vers les marchés européens, qui trouveront des fruits de très bonne saveur. Cela limitera toutefois aussi notre capacité à exporter vers des destinations étrangères. L'année dernière, il y avait déjà des problèmes logistiques pour expédier des agrumes vers des marchés lointains comme la Chine, et je ne pense pas que les exportations reprendront cette année. Il y a encore des incertitudes et il n'y a pas assez de garanties au niveau logistique ».

Royo Fruits approvisionne également le marché britannique, où l'entrée en vigueur du Brexit a provoqué des retards aux douanes. « Ce que nous avons le plus remarqué, c'est l'augmentation de la paperasserie nécessaire pour passer la douane, et bien que nous ayons constaté une légère augmentation des coûts, les prix de vente n'ont pas souffert. Nous espérons que les droits de douane ne finiront pas par être appliqués aux mandarines et aux oranges espagnoles, car sinon ce marché cesserait d'être intéressant pour nous ».

Pour plus d'informations : 
Alfons Royo
Royo Fruits SL
Tél. : +34 977 71 91 51
Cell. : +34 655 162 643
royofruits@royofruits.com 
www.royofruits.com 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)