Xavier Rosario, Louis Rosario Sarl :

« Période de transition compliquée pour les agrumes »

Le marché des agrumes se trouve dans une période de transition. Les variétés qui étaient disponibles depuis le mois d’octobre disparaissent progressivement du marché pour faire place aux variétés de la deuxième saison. « Cette année, la transition ne se passe pas sans problème. Cela concerne aussi bien les clémentines que les oranges, » rapporte Xavier Rosario de la société Louis Rosario, spécialisée dans les agrumes espagnols.

« Nous finissons les clémentines Nules et Clémenvilla. Elles sont vendues pour environ 1 € le kilo. Les variétés qui arrivent sont des variétés beaucoup plus chères, comme la Nadorcott, la Tango et l’Orri. Leur prix de vente est au-delà 1,50 €. Forcément cette différence de prix crée un frein psychologique au niveau des ventes ». En ce qui concerne les oranges, Louis Rosario termine la Naveline et démarre la Lane Late. « La Naveline avait une très belle coloration cette année. La Lane Late est plus pâle, et en plus elle est plus chère. Il est compliqué de demander à nos clients de payer plus cher pour un produit moins coloré. Les derniers agrumes à prix bas sont très recherchés. »



Marché lourd
Jusqu’à présent, le marché des agrumes a été assez lourd. « Notamment pour le citron, la fermeture des restaurants et des bars a joué sur les achats, et les ventes à la période de Noël ont été beaucoup plus ralenties comme d’habitude. » Xavier ajoute qu’actuellement, avec l’arrivée du froid, la demande pour les petits agrumes est légèrement en hausse. « Notamment les clémentines avec feuilles sont recherchées. Il y a peu d’approvisionnement, et la semaine dernière il y avait un manque. »

Les derniers mois, il y avait pas mal de soucis en qualité pour les agrumes. Suite à l’hiver 2020 doux qui a causé de la précocité, les fruits n’ont pas bien tenu. « Cette année l’Espagne fait face à un hiver beaucoup plus rude que les deux années précédentes. Je pense que l’année prochaine les agrumes se tiendront très bien. Cependant, l’hiver froid apporte d’autres soucis de qualité, comme des petites taches noires sur les Clemenvillas. »

Concurrence portugaise
Selon Xavier, les oranges espagnoles avec feuilles souffrent de plus en plus de la concurrence portugaise. « Les agrumes espagnols sont injustement impactés par les mauvais reportages télévisés sur la fraise espagnole, et les consommateurs français se tournent vers les agrumes portugais. Beaucoup de nos clients ne veulent plus de produits espagnols. Ce n’est pas justifié. C’est vraiment un problème du marché français. Dans les autres pays européens, les oranges espagnoles se vendent toujours bien. »

Pour plus d’informations :
Xavier Rosario
Louis Rosario
Tél. : +33 (0) 4 68 68 33 11
xavier@louisrosario.com  
www.louisrosario.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)