Les braderies de pommes de terre se poursuivent en France

Avec la fermeture des restaurants, tous les moyens pour écouler les stocks sont bons pour les producteurs de pommes de terre.

À Fenay, en Côte-d'Or, le producteur de pommes de terre Frédéric Biason dispose de 500 tonnes de tubercules n'ayant pas trouvé d’acheteurs. « On a l'habitude d'avoir une clientèle régulière toutes les semaines avec les restaurateurs et les cantines scolaires. Malheureusement, étant donné le contexte actuel, il n'y pas de restaurants ouverts, donc c'est compliqué de vendre de la pomme de terre », déplore l’agriculteur.

Pour écouler son stock, il a donc décidé d’organiser une opération de vente directe dans sa ferme. Des filets de 10 ou 25 kg de pommes de terre sont vendus à moitié prix durant tout le mois de février. « Dans un premier temps, on espère en écluser au moins 200 tonnes pour le déstockage. Après, on avisera », précise-t-il.

Nicolas Michaud, élu à la Chambre d'Agriculture de Côte-d'Or, s’inquiète pour toutes les cultures agricoles : « On n'a toujours pas chiffré l'impact économique. Ça va laisser des traces. Les gens se posent des questions sur la future campagne, que va-t-il falloir planter dans nos champs ? On va avoir des stocks dans nos exploitations, et il faut qu'on ajuste ça auprès de nos fermes », confie-t-il.

Pour Frédéric Biason, le choix est fait : il réduira de 5 hectares sa production de pommes de terre, cette année.



Source : francetvinfo.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)