Rapport de marché BLE semaine 6 :

« Les choux-fleurs italiens et français ont dominé le marché »

Les exportations italiennes et françaises ont représenté des parts presque égales de l'activité. De plus, les produits espagnols n'étaient disponibles qu'à Francfort, les produits belges qu'à Cologne et les  produits grecs qu'à Berlin. Dans certaines régions, la qualité des marchandises aurait pu être meilleure. En raison du climat hivernal, la demande s'est intensifiée.

En conséquence, les prix ont eu tendance à augmenter dans certains endroits, bien que de façon modérée. De temps en temps, cependant, les hausses de prix ne duraient pas jusqu'au week-end, de sorte que les prix ont ensuite légèrement baissé à partir du jeudi. C'est ce qui a pu être observé à Berlin, par exemple. À Hambourg, en revanche, les prix ont fortement augmenté.

Pommes
Les pommes locales ont prédominé, suivis par les lots italiens en termes d'importance. La disponibilité des lots français a chuté et les importations en provenance du Kosovo ont également diminué. Les produits belges n'ont été que peu utilisés.

Poires
Le temps hivernal a généralement affaibli la demande. Dans l'ensemble, les échanges ont été plutôt lents, mais cela n'a pas eu d'impact fondamental sur les prix.

Raisins de table
La présence des importations sud-africaines s'est développée régulièrement. Le temps froid a ralenti le chiffre d'affaires. Des concessions sont donc nécessaires pour éviter les stocks.

Oranges
La pertinence de la variété Navalina espagnole était évidemment limitée ; sur certains marchés, la saison était déjà terminée. Au lieu de cela, les Navel, Navelate et Lane Late arrivaient de plus en plus souvent d'Espagne.

Petits agrumes
La présence des mandarines espagnoles était limitée, mais elles constituaient toujours la base de l'offre. La variété Orri israélienne était populaire auprès des clients.

Citrons
Le temps froid a augmenté la demande, qui a néanmoins pu être satisfaite sans problème. Les distributeurs avaient rarement une raison de modifier leurs prix précédents.

Bananes
Le commerce était très varié : les basses températures ont limité l'intérêt d'une part, mais d'autre part ont augmenté les ventes dans certains endroits.

Laitue
Le temps hivernal a eu un impact sur les affaires, car de nombreux marchés hebdomadaires n'ont pas ouvert. L'offre n'a pas changé de manière significative, mais les possibilités de vente se sont réduites.

Concombres
Les livraisons de concombres en provenance d'Espagne ont diminué. En général, la demande n'a pas pu être entièrement satisfaite. Cela a bien sûr affecté les prix, augmentés par les négociants. 

Tomates
Un assortiment très riche et varié était disponible, mais son volume avait légèrement diminué. La demande n'était pas particulièrement forte et pouvait être satisfaite sans difficulté.

Poivrons 
Les produits espagnols dominent les produits turcs. Les retours du commerce alimentaire ont affecté les ventes de poivrons fraîchement arrivés dans plusieurs endroits, obligeant les vendeurs à réduire les prix lorsqu'ils voulaient éviter l'accumulation des stocks.



Source : BLE


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)