Espagne

Bonne progression de la floraison des arbres fruitiers à noyau dans la région de Murcie

Les plantations de fruits à noyau de la région de Murcie sont en pleine floraison, les premiers fruits ayant déjà été cueillis dans certaines régions. La saison de floraison est généralement une attraction touristique chaque année, mais cette année, en raison des restrictions imposées par la pandémie de coronavirus, il n'y a pratiquement pas de visites et les amateurs de paysages doivent se contenter de photos et de vidéos.

Bien qu'il soit encore tôt pour donner des estimations de volume, on s'attend à une saison avec des niveaux de production normaux, après la baisse de 15 % enregistrée l'année dernière, tant qu'il n'y a pas de gel ou de grêle. En outre, les dates de récolte seront probablement légèrement retardées par rapport à l'année dernière.

« La floraison des arbres fruitiers progresse bien. Les températures ont été basses cet hiver, les arbres ont donc eu assez d'heures de froid. La tempête et les gelées du début de l'année y ont contribué, nous nous attendons donc à ce que la qualité soit très bonne. Nous aurons toutefois un début de récolte moins précoce que pour la campagne 2020 », déclare Joaquín Gómez, président de l'Association des producteurs et exportateurs de fruits, raisins de table et autres produits agricoles APOEXPA.

« Dès la dernière semaine d'avril, nous aurons les premiers abricots, pêches et nectarines à Murcie, tandis que les pêches du Paraguay arriveront environ 15 jours plus tard ».

La superficie consacrée aux fruits à noyau dans la région de Murcie reste plus ou moins stable, à l'exception des abricots, qui ont connu une réduction au cours des deux dernières saisons. En attendant, le renouvellement variétal continue d'être effectué, surtout après les bons résultats obtenus en termes de prix lors de la campagne de l'année dernière.

Les exportations espagnoles de fruits à noyau se concentreront davantage sur les marchés européens. « La logistique est toujours entravée par la pandémie, avec une augmentation du nombre de jours de transit pour les envois à longue distance. Il sera difficile d'exporter et d'augmenter en termes de volume les envois vers les pays tiers, tant par bateau que par avion ».

Il s'agira sera la première campagne dans laquelle le Royaume-Uni - une destination importante pour les fruits à noyau espagnols - ne sera plus membre de l'Union européenne. « Je pense que nos exportations de fruits à noyau survivront au Brexit. Bien que, pour des raisons politiques, il s'agisse désormais d'un pays non membre de l'Union européenne, le pays aura toujours un lien fort avec l'Espagne. L'année qui a précédé le COVID, l'Espagne a reçu la visite d'environ 20 millions de Britanniques. Les produits espagnols sont profondément enracinés dans la culture britannique et je ne pense pas que cela va s'arrêter. En outre, nous avons un avantage en termes de logistique et de service sur d'autres pays tiers, comme le Maroc », déclare le président de l'APOEXPA.

Pour plus d'informations : 
Joaquín Gómez
APOEXPA
jgomezapoexpa@hotmail.com  
www.apoexpa.es 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)