Dirk van Nieuwkerk, Anaco Greeve :

« Dès qu'il y a trop de tomates sur le marché néerlandais, celui-ci décline immédiatement »

Les ventes de tomates ne sont pas faciles en ce moment. « Ce sont surtout les petites variétés, comme les tomates cerises et les tomates en grappe, qui ont vraiment du mal », explique Dirk van Nieuwkerk d'Anaco Greeve aux Pays-Bas. « Les terrasses des restaurants sont maintenant ouvertes pendant quelques heures. Mais sinon, beaucoup de choses sont encore fermées. La situation du marché n'est certainement pas encore optimale. »

« En tant que commerçant, nous sommes fortement axés sur le canal de gros. Il prend beaucoup moins, et les détaillants ne peuvent pas tout absorber. Tant que la récolte reste dans les limites, les choses vont bien. Mais dès qu'il y en a trop sur le marché, les prix chutent immédiatement. Tous ces jours fériés en mai n'aident pas non plus les ventes ».

« Pour l'instant, les prix dans le grand segment restent raisonnablement stables. L'avantage est qu'il n'y en a pas tant que ça sur le marché. Et il y a peu de concurrence de la part des autres pays. Mais j'appréhende les semaines à venir. La récolte des tomates doit commencer à un moment donné », conclut Dirk.

Pour plus d'informations : 
Dirk van Nieuwkerk
Anaco Greeve
666 ABC Westland
2685 DH, Poeldijk, NL
Tél. : +31 (0) 174 210 200
dirk@anacogreeve.nl  
www.anacogreeve.nl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)