Mathieu Billotte, Multibaies

« La certification européenne est une garantie supplémentaire pour le producteur »

La société angevine Multibaies, spécialiste de la myrtille depuis plus de 30 ans (production de plants, de boutures, de conteneurs et d’alvéoles), vient d’obtenir la certification européenne pour un certain nombre de variétés. Cet aboutissement est le résultat d’un travail conjoint entre Multibaies, le SPMF (Syndicat des Producteurs de Myrtilles de France) et le CTIFL. 

Cette certification européenne garantit ainsi un contrôle et une traçabilité pour le producteur, car si la méthode in vitro est très largement plébiscitée à la fois par les pépiniéristes et les producteurs du fait de ses nombreux atouts (homogénéité, vigueur, réactivité et qualité de présentation), elle fait l’objet depuis quelques années de certaines dérives.


© Multibaies

Une certification à deux volets basée sur les normes EPPO/OEPP
Sur l’aspect sanitaire, les virus et pathogènes concernant le Vaccinium Corymbosum sont principalement exotiques, ce qui n’empêche pas Multibaies de procéder malgré tout à des vérifications minutieuses. « Pour la myrtille cultivée, nous n’avons pas nécessairement les virus et pathogènes qu’il peut y avoir sur d’autres variétés. C’est une espèce relativement peu contraignante contrairement à la framboise, la mûre ou encore la fraise. La pression sanitaire sur cette espèce originaire d’Amérique est donc moindre. Le risque réside surtout dans le fait de faire rentrer les pathogènes lors de l’import. »

Pour Mathieu Billotte, les risques résident principalement au niveau de la conformité variétale. « Beaucoup de producteurs, notamment en début d’activité, ne mesurent pas les risques en achetant dans une pépinière qui n’effectue pas elle-même la multiplication. Certains spécialistes se sont mis à sous-traiter la multiplication in vitro pour des raisons de coûts et n’ont donc plus aucun contrôle sur les risques. Et dans ce modèle-là, il n’y a plus de traçabilité sur rien, ni sur l’origine du plant, ni sur le mode de fabrication. »

Des garanties supplémentaires pour le producteur
La certification européenne permet l’amélioration de la chaîne de traçabilité en luttant contre ces pratiques qui se sont largement développées ces dernières années. « Il s’agit d’apporter des garanties supplémentaires à nos clients producteurs. La seule vraie certification disponible est la certification UE (qui suit la directive 2008/90/CE) car elle impose une traçabilité et des contrôles qu’il n’y a pas ailleurs. D’autres « simili-certifications » sont misent en avant mais elles ne garantissent en rien la filiation entre un pied mère et sa supposée dépendance. »

Une portabilité à l’échelle européenne
Autre avantage, selon Mathieu Billotte, « Nos clients pépiniéristes en Europe pourrons bénéficier de la portabilité ». Plus concrètement, cela signifie qu’un pépiniériste intracommunautaire pourra acheter un jeune plant certifié en France pour le rempoter chez lui et proposer un plant fini certifié UE à son client producteur.

Un sésame pour l’accès aux Subventions européennes à la plantation
En mettant en place la certification UE dès cette année, les pépinières Multibaies, précède la future obligation de planter des plants certifiés pour avoir accès à des subventions pour la plantation. Nul doute que cette nouvelle contrainte financière sera un argument de poids pour que cette nouvelle certification devienne très rapidement le nouveau standard.

Un passeport pour l’export  
Pour Multibaies, qui exporte 80 % de ses plants à l’étranger, la certification UE permettra également d’atteindre certaines destinations ayant des normes règlementaires de plus en plus contraignantes, mais la question demeure pour ce qui est des autres marchés.
« Il y a certains marchés comme le marché américain par exemple qui sont prohibés. Même en ayant la plus haute certification il nous est impossible d’exporter vers les Etats-Unis. Eux en revanche, le peuvent ; il y a aujourd’hui des millions de plants en provenance de ce pays qui sont acheminés vers l’Union européenne. Si ces plants-là ne sont pas certifiés UE, pourront-ils continuer d’arriver sur le marché européen ? D’après Mathieu Billotte, c’est un point important qui pourrait ramener un peu plus de fair-play en matière de concurrence. « La fabrication de plants de haute qualité est notre raison d’être. C’est avec le plus grand plaisir que nous mettrons notre savoir-faire à disposition d’acteurs structurants, propriétaires de génétique, pour qu’ils puissent déployer une offre de plants certifiés UE. » 

Pour plus d’informations :
Mathieu Billotte
Multibaies
Tél. : +33 2 41 42 14 14
Cell. : +33 6 24 98 43 14
contact@multibaies.com   
www.multibaies.com  


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)