Une approche attentiste pour le marché de l'oignon

Les oignons précoces ont donné de bons résultats, tout comme les semi-précoces. Mais après une période d'essor, le marché est maintenant dans le marasme, en attente des oignons tardifs, qui représentent plus de la moitié de la production totale en Italie.

« De nombreux semenciers ont déclaré ces derniers mois que les surfaces d'oignons avaient diminué cette année, ce qui devrait contribuer à normaliser le marché. Il y a quelques inquiétudes concernant la taille et les quantités, mais cela ne sera clair qu'une fois la récolte terminée. La demande intérieure d'oignons jaunes est faible et l'ensemble du marché est en attente. J'ai vu des oignons jaunes et blancs espagnols en vente en Italie, entre autres, ce qui est assez inhabituel, surtout à cette période de l'année », a déclaré Matteo Zanarini.

Zanarini encourage donc à rester ferme. L'oignon blanc et l'oignon rouge ont obtenu de bons résultats, il n'y a donc pas lieu de s'inquiéter pour la récolte des oignons jaunes.

Les oignons italiens sont toujours bien appréciés à l'étranger. M. Zanarini dit qu'il les vend en France à des prix plus que corrects, mais pas en grandes quantités, car il y a un produit espagnol très compétitif. Les oignons blancs et rouges se portent bien, les oignons jaunes ont plus de mal sur le marché.

« Mon point de vue est positif, car les perspectives d'une bonne continuation de la saison sont favorables. Avec la bonne technologie et les bonnes techniques de conservation, le cycle tardif sera le plus profitable. Nos producteurs italiens sont capables de produire des oignons de qualité comme aucun autre, même dans des conditions difficiles. L'optimisme est donc de mise », a conclu M. Zanarini.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)