L'empreinte hydrique des serres solaires est jusqu'à 20 fois inférieure à la moyenne agricole nationale

Paradoxalement, les trois quarts de notre planète sont recouverts d'eau et moins de 1 % de cette eau est adaptée aux êtres vivants. L'eau est donc une denrée rare qui doit être utilisée de manière réfléchie dans les secteurs où la production dépend de son utilisation. C'est le cas de l'agriculture, le secteur qui consomme le plus d'eau dans le monde chaque année, avec 70 % du total des ressources en eau existantes.

L'empreinte hydrique des serres solaires du sud de l'Europe -(situées principalement à Almeria et sur la côte de Grenade) qui produisent la moitié des fruits et légumes consommés sur le continent- est jusqu'à 20 fois inférieure à la moyenne de l'ensemble de l'agriculture nationale.


Système intégré d'irrigation et de contrôle climatique pour optimiser l'utilisation de l'eau et des engrais.

La FAO a calculé que, selon le type de régime alimentaire suivi, une personne a besoin de 2 000 à 5 000 litres d'eau pour produire les aliments qu'elle consomme quotidiennement. Dans ce contexte, les agriculteurs des serres solaires du sud-est espagnol sont à l'avant-garde mondiale en matière d'optimisation des ressources en eau.

Preuve en est la technique traditionnelle de sablage qui évite la salinisation des couches supérieures du sol, ainsi que la perte d'eau par évaporation directe. En plus de cette technique, le secteur innove continuellement dans les systèmes d'irrigation goutte à goutte. Cette technique permet également la fertigation, c'est-à-dire l'apport conjoint d'eau et d'engrais en fonction des besoins des plantes.

Ces dernières années, ces techniques ont intégré davantage de technologie, permettant une irrigation localisée à haute fréquence contrôlée par des systèmes informatiques. Dans ce sens, l'utilisation de différents capteurs qui informent le producteur de la disponibilité de l'eau dans le sol, ainsi que de la concentration des engrais, est essentielle. En outre, on installe de plus en plus de systèmes d'irrigation interconnectés aux systèmes de contrôle climatique des serres, ce qui permet d'optimiser en permanence chaque goutte d'eau.


Les collecteurs d'eau de pluie et les bassins de stockage sont recouverts d'un filet noir pour éviter la prolifération des algues.

Une autre avancée importante, qui est obligatoire dans toutes les serres solaires, est l'utilisation de structures formées par des canaux pour la collecte de l'eau de pluie sur les toits avec un système de tuyaux pour leur conduction vers des étangs ou des réservoirs pour une utilisation ultérieure dans l'irrigation. Les études de l'IFAPA ont montré que la collecte de l'eau de pluie peut couvrir plus de 35 % des besoins des cultures pendant toute la saison agricole.

Pour plus d'informations :
Cute Solar
www.cutesolar.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)