Calibres plus petits et rendements plus faibles pour les pommes de terre belges

En raison des fortes pluies et de l'ensoleillement limité en Belgique, les pommes de terre se développent plus lentement. Celle d'un négociant sont encore plus petites que d'habitude sur la plupart des parcelles. « C'est officiellement le mois de juillet le plus humide depuis le début des mesures. Et cela n'aide pas les pommes de terre à bien pousser. Mais il y a eu une certaine amélioration ces derniers jours. »

« Le soleil brille un peu plus. Il y a du potentiel dans les champs, mais nous en saurons plus dans deux semaines car les 15 prochains jours détermineront les volumes. Nous espérons un temps sec, pas trop chaud. Avec un bon ensoleillement les pommes de terre pourraient encore rattraper leur retard. »

Importations d'outre-mer
Les petits calibres mettent les prix sous pression. « Les prix locaux actuels se situent autour de 0,15 €/kg. Mais ces pommes de terre ne sont pas encore très grandes. C'est pourquoi les acheteurs optent pour l'importation de pommes de terre de taille correcte avec un prix d'environ 0,30 €/kg. »

Attentes en matière d'exportation
Le Canada et les États-Unis sont habituellement d'importants producteurs de pommes de terre. La question est de savoir comment leurs récoltes vont se dérouler cette année. Les agriculteurs de ces pays doivent beaucoup irriguer car le temps est chaud et sec, ce qui fait grimper les coûts de production. « Bien que l'on s'attende généralement à ce que ces rendements soient inférieurs à la moyenne, la demande mondiale actuelle de produits transformés à base de pommes de terre est élevée. Et cette tendance devrait se poursuivre. »

Alternatives CIPC
Le négociant a remarqué l'interdiction du CIPC. Selon lui, les pommes de terre germent désormais un mois ou deux plus tôt qu'auparavant. « Normalement, la germination commençait vers le mois d'avril. Maintenant, c'est vers février, mars. Il existe plusieurs alternatives à cet inhibiteur, mais nous ne pouvons pas encore dire laquelle fonctionne le mieux. Il existe un traitement à base de menthe, mais cet arôme imprègne les pommes de terre. Et en Allemagne, il y a eu un incendie dans une usine d'éthylène. Tous les acteurs du secteur de la pomme de terre sont encore à la recherche d'une méthode qui fonctionne mieux », conclut le négociant.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)