Les producteurs de fruits s'attendent à une bonne récolte de pommes

Les pommes sont déjà accrochées en rond sur les arbres. Seuls quelques rayons de soleil sont nécessaires pour obtenir ce goût délicieusement sucré : La récolte des pommes est à portée de main. Cette année, les producteurs de fruits de Basse-Saxe s'attendent à une récolte légèrement plus importante que l'année dernière, où ils ont récolté une récolte normale de 306 000 tonnes.

« Cette année, les producteurs s'attendent à 308 000 tonnes, ce qui représente une augmentation de 1 % », a déclaré le Dr Matthias Görgens de la station de recherche sur la culture des fruits à Jork. Selon l'Office Fédéral de la Statistique, une récolte de pommes d'environ 937 000 tonnes, soit 8,5 % de moins que l'année dernière, est suspendue aux arbres dans toute l'Allemagne, écrit Landvolk-Pressedienst.

Les agriculteurs de Basse-Saxe s'attendent à une bonne récolte de pommes / Image : Landvolk Basse-Saxe

Görgens est enthousiaste au sujet des pommes des premières variétés précoces, mais souligne que la récolte principale commence sept à dix jours plus tard que d'habitude en raison du printemps froid. « La récolte principale ne commence pas avant la mi-septembre », précise-t-il. Les premiers fruits ne sont disponibles que dans les magasins agricoles et sur les marchés hebdomadaires et il faudra un certain temps avant que les détaillants alimentaires ne proposent la récolte fraîche. Cependant, l'attente en vaut la peine. « La qualité interne et externe est vraiment super », déclare M. Görgens avec optimisme. Dans la culture, les exigences biologiques sont de plus en plus répandues. « Le bio occupe actuellement 15 % de la surface, et dans les années à venir, il passera à 20 % ».

À l'heure actuelle, toutefois, les producteurs de fruits sont encore au milieu de la récolte des prunes, qui se poursuivra tout au long du mois de septembre, mais sera inférieure à la moyenne. Cela est dû à des conditions météorologiques défavorables et au fait que les pruniers ne produisent une grosse récolte que tous les deux ans. Les consommateurs doivent donc s'approvisionner rapidement.

Parmi les pommes de l'Altes Land et de la Basse-Elbe, le groupe Jonagold avec Red Jonaprince, Jonagored et Jonagold, ainsi que la variété Elstar, avec 35 % chacun, occupent la plus grande part des quelque 10 000 hectares cultivés. « Les anciennes variétés familières comme Braeburn, Boskoop et Holsteiner Cox se maintiennent, mais les nouvelles variétés se portent également bien », explique Görgens.

La variété Wellant, par exemple, se distingue par sa saveur particulièrement savoureuse et est très demandée par les consommateurs. De plus, la culture de variétés dites de marque, telles que Kanzi et Junami, est en augmentation et se stabilise aujourd'hui à 10 %. Principalement au détriment des arbres Jonagold. « Notre chouchou Elstar, en revanche, reste stable », déclare Görgens. Il attend avec impatience une variété nord-allemande appelée « Fräulein » qui est actuellement plantée. « C'est une pomme ferme et savoureuse », dit-il, soulignant la qualité ainsi que la régionalité.

Pour plus d'informations :
Landvolk Niedersachsen - Landesbauernverband e.V.
Warmbüchenstr. 3
30159 Hannover
Tél. : 0511/36704-0
Fax : 0511/36704-62
info@landvolk.org 
https://landvolk.net/  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)