Crop Report 2021 et Stratégie de l'agriculture arable du BMEL :

La récolte allemande de pommes de terre pourrait atteindre les volumes de la récolte de 2020

Dans ses prévisions mensuelles de rendement, le Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne indique que l'Allemagne devrait dépasser de 4,6 % le niveau de l'année précédente et dépasser le niveau de rendement élevé des pays voisins producteurs de pommes de terre que sont la Belgique et les Pays-Bas. Si ce niveau de rendement peut être réalisé, le volume de la récolte pourrait presque égaler le résultat de la récolte de pommes de terre de 2020, qui était de 11,7 millions de tonnes.

Selon les résultats préliminaires de la principale enquête sur l'utilisation des terres, environ 259 300 hectares ont été plantés de pommes de terre cette année, ce qui représente 2,2 % des terres arables. Par rapport à l'année précédente, la superficie cultivée a été réduite de 5,2 % ; toutefois, par rapport à la moyenne sur six ans, on constate encore une augmentation de la superficie de près de 2 %.

L'exécution des commandes commerciales a été difficile en raison de la persistance d'un temps instable. En particulier dans le sud et l'ouest, les conditions humides ont entravé la récolte, les champs étant impraticables. Dans la deuxième quinzaine de juillet, les conditions de croissance des cultures de pommes de terre ont continué à être totalement contrastées entre les moitiés nord-est et sud-ouest. L'humidité persistante a augmenté la pression du mildiou, ce qui a posé de gros problèmes, notamment pour les cultures biologiques.

En ce qui concerne la demande des consommateurs, l'effet coronavirus, c'est-à-dire l'augmentation des achats de pommes de terre de table par les ménages en raison des possibilités limitées de consommation hors foyer, s'est poursuivi au cours des premiers mois de l'année. De février 2020 à mars 2021, les achats de pommes de terre ont dépassé le niveau du mois respectif de l'année précédente dans chaque cas, dans certains cas d'un bon quart. Cette tendance a pris fin en avril 2021, la demande en juin 2021 ayant baissé de 10,7 % en glissement annuel, conformément à l'assouplissement des mesures de lutte contre la pandémie.

Prix à la production
À environ 69 euros par décitonne, les prix à la production des pommes de terre de primeur en début de saison étaient légèrement inférieurs au niveau de l'an dernier, qui était d'environ 72 euros, mais sont restés plus stables que l'an dernier en raison de volumes d'arrachage nettement inférieurs. À partir de la mi-juin, les prix ont été constamment supérieurs au niveau de l'année précédente. Le 10 août, les prix atteignaient encore en moyenne près de 30 euros par décitonne, soit une augmentation de 29 % en glissement annuel. Au cours de la 33e semaine civile, le prix à la production des variétés à cuisson ferme s'élevait en moyenne à 26,25 euros par décitonne en Allemagne, soit 32 % de plus que le niveau de l'année précédente.

L'évolution des prix à la Bourse Européenne de l'énergie de Leipzig reflète les nouvelles prévisions de récolte pour le segment des pommes de terre de transformation. La taille minimale des contrats de négociation est de 25 tonnes ; les cotations sont basées sur une décitonne. Partant d'un prix d'un peu moins de 15 euros au début de l'année, la cotation a atteint un pic temporaire de 19,50 euros le 9 juin 2021, avant de retomber à environ 16 euros au cours des quatre semaines suivantes. Le 20 août 2021, le prix de clôture du contrat d'avril était de 17,50 euros par tonne.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)