Piet van Liere, Flevotrade :

« La qualité et la disponibilité des conteneurs sont les principaux défis de cette saison »

Les discussions relatives à la récolte abondante d'oignons ont été quelque peu tempérées depuis peu. « Les cultures sont en train de dépérir rapidement en raison de facteurs naturels et de maladies. Les Pays-Bas ont généralement un bon rendement, bien qu'il ne soit pas très élevé. Les résultats sont particulièrement décevants dans le nord du pays. Par contre, dans le sud-ouest, c'est le contraire. Cette situation contraste avec les dernières années », explique Piet van Liere, de FlevoTrade.

« Compte tenu de l'augmentation de 11 % des superficies consacrées aux oignons de semence, nous disposons d'une quantité importante de produits. Les pays voisins des Pays-Bas connaissent également une expansion de 10 à 15 %. C'est donc l'Europe dans son ensemble qui bénéficiera d'une récolte abondante. Mais les rendements totaux ne seront visibles qu'après la récolte. La Pologne, par exemple, a eu de mauvais rendements ces dernières années. Elle semble maintenant se diriger vers une belle récolte ».

Selon l'exportateur, la qualité des oignons suscite des inquiétudes. « Le temps a été rude, avec de la grêle, du vent et des averses. Cela a causé beaucoup de dégâts aux cultures. La pression fongique et bactérienne est importante. Cela va être un vrai souci cette saison. La qualité et, par conséquent, la durée de conservation des oignons sont très préoccupantes », ajoute Piet.

Le marché sénégalais va s'ouvrir. Les exportateurs néerlandais peuvent donc reprendre leurs activités. « On trouve encore des oignons locaux au Sénégal. Mais ils sont de mauvaise qualité et les prix sont très bas. Ils sont à peu près à la moitié du niveau de l'année dernière. À la fin de la semaine dernière, ils se sont réunis au sujet de l'ouverture du marché. Et les spécialistes ont indiqué que la frontière ouvrirait probablement le week-end dernier. Cela représente trois semaines de retard par rapport aux autres années. Il nous manque donc trois semaines d'exportation. »

« Les rendements sont assez décents dans le reste du monde également. Là aussi, on a des points forts. Ces dernières années, nous avons pu expédier beaucoup d'oignons vers des pays comme l'Indonésie. Mais, maintenant, ils disposent d'un volume substantiel d'oignons néo-zélandais. La situation logistique actuelle est également préoccupante. Les tarifs des conteneurs sont très élevés, même si ce n'est pas le problème principal. Vous pouvez convenir des prix avec les clients, y compris pour les conteneurs les plus chers. Mais encore faut-il qu'ils soient disponibles. Cela devrait jouer un rôle beaucoup plus important cette saison que l'année dernière », conclut Pete.

Pour plus d'informations :
Piet van Liere
FlevoTrade Dronten
15-17 Staalwijk
8251 JP, Dronten, NL
Tél. : +31 (0) 321 387 170
info@flevotrade.nl
www.flevotrade.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)