Patates douces et nouvel entrepôt pour le Consortium PPAS

La campagne italienne de la pomme de terre Sila IGP commence entre le 15 et le 20 septembre

« La nouvelle saison de vente des pommes de terre commence sur un pied d'égalité avec l'année dernière. À la même période, en 2020, il y avait un excès d'offre, avec des prix très bas dans différentes parties de l'Italie, allant de 0,08 à 0,10 €/kg. Aujourd'hui, en revanche, on parle d'une pénurie attendue de produit, notamment pour les variétés à longue durée de conservation. Dans toute l'Italie, y compris dans les régions calabraises, la sécheresse, la chaleur et les gelées de printemps ont entraîné une baisse des rendements de production. Si l'on ajoute à cela le fait que les surfaces ensemencées cette année ont été réduites et que l'Europe du Nord semble également connaître une baisse des rendements, il est facile de comprendre pourquoi. L'année sera certainement beaucoup plus équilibrée », a déclaré Albino Carli (photo ci-dessous), directeur du Consorzio Produttori Patate Associati (PPAS).

« En ce qui concerne la plaine de Sila, les rendements sont conformes aux attentes, même si nous devrons attendre la fin de la récolte pour avoir des données précises. La récolte commence entre le 15 et le 20 septembre. Nous nous attendons à des calibres plus petits, même si cela reste à confirmer, et nous pourrions constater une baisse de la production pour les variétés précoces. »

Selon Carli, la qualité des pommes de terre est toutefois excellente. « La chaleur et la sécheresse ont atténué la présence de maladies et les tubercules semblent suffisamment beaux et sains pour être stockés jusqu'à la fin de la saison de vente. » 

Cette année, le consortium PPAS a augmenté de 20 % la surface certifiée pour la pomme de terre Sila. « Si la récolte diminue, cela sera compensé par la plus grande surface certifiée. En termes de disponibilité globale des cultures, nous pensons que nous serons dans la lignée des années précédentes. Dans le contexte général, avec une disponibilité moindre des pommes de terre italiennes, la pomme de terre Sila devrait gagner des parts de marché. Celle-ci avait d'ailleurs progressé l'an dernier, comme au cours des dix années précédentes. » 

Une tendance qui perdure depuis un certain temps est l'augmentation des ventes des produits labellisés IGP, malgré le fait que la consommation de pommes de terre en général tend à être stable ou en baisse. « Cela est lié à une plus grande sensibilisation des consommateurs à l'achat de produits de qualité, sains, authentiques et dont la traçabilité et l'origine sont garanties. Je suppose que la consommation actuelle est également influencée par une plus grande familiarité avec les méthodes de production et de culture plus respectueuses de l'environnement. » 

(Photo fournie par Albino Carli)

Patates douces
En plus de la pomme de terre Sila, pour enrichir sa gamme, le consortium PPAS commencera également à commercialiser des patates douces d'origine exclusivement italienne à partir de la mi-octobre.

« Il s'agit de patates douces cultivées sur environ 20 hectares dans les zones chaudes de la Calabre, comme les régions d'Isola Capo Rizzuto et de Lamezia Terme, où nous avons l'intention d'inclure des exploitations dans notre consortium. Nous pensons que la patate douce peut devenir un produit clé, qui est souvent déjà très demandé et qui fait lentement son entrée sur la scène culinaire italienne. Nous avons réservé à cette culture une ligne de transformation dans notre nouvelle station de conditionnement. Nous avons également conclu des accords commerciaux avec un certain nombre d'entreprises de la région du Salento, dans les Pouilles, pour la collecte de toute autre culture dont nous pourrions avoir besoin. » 

(Photo fournie par Albino Carli)

Selon Carli, l'objectif est de disposer de pommes de terre italiennes pendant 12 mois de l'année. « Il est possible que nous ne puissions pas atteindre cet objectif pour la saison 2021/2022, en raison des quantités encore limitées, mais nous sommes actuellement engagés dans la structuration de chambres froides pour un stockage annuel correspondant à la prochaine récolte. » 

Nouvel entrepôt
« La nouvelle station de conditionnement est en voie d'achèvement. Nous sommes dans les dernières étapes de cet important investissement d'expansion, financé par le programme de développement rural PSR de la Région Calabre. La surface utilisable a presque doublé. Outre le développement de l'entrepôt, nous avons renouvelé les lignes de transformation et de conditionnement des pommes de terre, optimisé les espaces pour le flux des marchandises et créé une zone extérieure d'environ 13 000 m² pour le chargement/déchargement », a déclaré M. Carli.

(Photo fournie par Albino Carli)

Une partie du nouvel entrepôt sera bientôt en service avec le début de la nouvelle saison. L'autre partie, qui est presque terminée, ainsi qu'un nouveau bâtiment de bureaux seront achevés d'ici 5 à 6 mois.

(Photo fournie par Albino Carli)

Coûts élevés des matières premières et nouvelles listes de prix
Outre les augmentations liées aux matières premières, qui sont dans certains cas trois fois plus élevées que l'année dernière, il y a également eu une augmentation générale des coûts post-récolte. « Les matières plastiques pour les sacs de pommes de terre ont vu leur prix augmenter considérablement. Il en va de même pour les boîtes en carton dans lesquelles nous plaçons les sacs de pommes de terre. Le bois est devenu trois fois plus cher. »

« Ces augmentations ne reflètent pas l'équilibre actuel entre l'offre et la demande. Par conséquent, malgré le fait que cela aurait pu être une année de plus grande spéculation sur la pomme de terre Sila en paquet de 1,5 kg, qui est notre produit phare (c'est-à-dire celui acheté par la grande distribution), nous avons décidé de limiter l'augmentation de la liste des prix à seulement 10 %, avec un prix officiel de 1,10 euro/kg. » 

Le Consortium PPAS pendant Macfrut 2021

Pour les autres lignes, les augmentations seront probablement plus importantes, car elles sont liées aux tendances générales du marché.

« Je pense que nous sommes à un point où la chaîne doit s'unir autour d'un concept de base. Avec une petite perte de chaque maillon, nous devrions essayer de limiter les augmentations pour le consommateur, en nous rassemblant et en formant un seul front », a conclu Albino Carli.

Pour plus d'informations :
Consorzio Produttori Patate Associati Soc. Coop. Agr.
Via del Turismo 30 - Fraz. Camigliatello Silano
87058 Spezzano della Sila (CS) - Italie
Tél. : +39 (0)984 1636301
info@patateppas.it 
www.patateppas.it 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)