Wim Waterman, Waterman Onions :

« Le transport, et non le tri, limite désormais les exportations d'oignons néerlandais »

Aux Pays-Bas, la nouvelle saison d'exportation d'oignons prend son envol. « Nous pourrions pourtant exporter beaucoup plus si nous avions les capacités de transport. À l'heure actuelle, c'est le facteur limitant. Les autres années, le principal défi était le triage ; maintenant, c'est le transport. Il est donc compliqué d'atteindre les 40 000 tonnes/semaine de l'année dernière. Les navires sont chargés comme d'habitude. Mais toutes les destinations ne peuvent pas être desservies », explique Wim Waterman de Waterman Onions.

« Ce n'est pas la demande qui fait défaut, elle est plutôt correcte. La demande est vaste. L'Afrique est en tête. Mais l'Asie et l'Amérique centrale font également bonne figure. Ces régions demandent régulièrement des oignons. C'est une bonne chose. Durant la seconde moitié de la saison de l'année dernière, nous avons été contraints d'attendre assez longtemps pour cela ». Selon Wim, les prix des oignons connaissent en ce moment une croissance progressive.

« Il n'y a pas de prix très élevés. Mais pour l'instant, cela s'explique par une offre légèrement supérieure à la demande. Le prix des oignons rouges a connu une brève hausse. Plusieurs conditionneurs ont alors dû constituer des stocks. Mais tout cela est maintenant terminé. Avec les oignons rouges, l'accent est surtout mis sur les gros calibres. La demande pour les petits calibres a été moins forte dès le départ », explique-t-il.

Selon Wim, la qualité est indéniablement quelque peu problématique. « Les problèmes sont nombreux, surtout au niveau des oignons. Nous avons donc décidé de semer des oignons dès que possible. Mais là aussi, les taux d'échec sont élevés. La pourriture bactérienne est un problème particulièrement important. C'est souvent le résultat de la grêle ou du mildiou. Les bactéries trouvent forcément un moyen de s'infiltrer. »

« Dans les semis, cela se passe souvent dans la couche extérieure. Nous avons donc du pain sur la planche. Mais, au final, nous pouvons servir nos clients avec une bonne qualité. Et la façon dont se déroule la récolte est un vrai soulagement. Si le sol n'est pas trop dur, les producteurs ont la possibilité de récolter quand cela leur convient », conclut l'exportateur.

Waterman a un stand à Fruit Attraction à Madrid : Hall 10, stand E04.

Pour plus d'informations :
Waterman Onions
12 Hannie Schaftweg
8304 AR, Emmeloord, NL
Tél. : +31 (0) 527 617 496
wim@waterman-onions.nl
www.waterman-onions.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)