Pommes de terre : un marché équilibré

D'après le CNIPT, le marché des pommes de terre de saison a connu une fluidité commerciale. Les offres ont suscité un engouement pendant toute leur commercialisation, sur un marché qui est resté globalement à l’équilibre.

Des conditions de cultures parfois perturbantes
« Les emblavements sont restés stables dans une majorité des bassins de production des pommes de terre précoces (du printemps et de l’été). Seul Perpignan-Roussillon réduit ses emblavements (de 15 à 20 % sur un an) pour des raisons structurelles. Les premières plantations sont caractérisées par des épisodes de gel et de froid, particulièrement sévères dans certaines régions du Sud de la France, provoquant un ralentissement voire des dégâts dans des zones localisées. Des fortes pluies viennent également ralentir le cycle des cultures, notamment en Alsace. Hormis ces aléas dans les quelques productions concernées, les conditions évoluent favorablement dans une majorité de bassins permettant ainsi de disposer d’offres de qualité, en quantités suffisantes, pour couvrir aux besoins du marché pendant cette période d’intersaison. »

Un marché équilibré
« La commercialisation des primeurs démarre positivement, portée par l’engouement des consommateurs sur un produit fraîcheur de
saison et les offres de terroir. En juin, plusieurs bassins entrent dans une pleine période de commercialisation. Des acteurs disposent ainsi de pleines capacités pour satisfaire aux besoins des consommateurs, dans les différents segments. Durant toute la période de commercialisation des produits de saison (printanière et estivale), le marché est resté à l’équilibre. Chaque région fait valoir ses atouts intrinsèques auprès des consommateurs, via une offre spécifique et la communication (individuelle et collective) autour du produit. La complémentarité entre les bassins (offres produits et échelonnement dans le temps) est un facteur clé qui a favorisé l’équilibre du marché. Une juste répartition de la valeur est ainsi observée entre les différents maillons de la filière. »

Des prix équilibrés favorisant un juste partage de la valeur
Les prix moyens mensuels au détail des pommes de terre de primeur ont ainsi progressé de 7 % en juin 2021 vs juin 2020 et de 9 % vs juin 2019. En juillet, ils ont progressé de 8 % vs juillet 2020 et de 4 % vs juillet 2019. 

Pour plus d'informations : 
CNIPT 
cnipt.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)