Gino van Acker et Koen van Eijkeren, producteurs de fruits bio :

« Les parcelles équipées de machines mobiles contre les gelées nocturnes ont un bien meilleur taux de nouaison »

Les gelées nocturnes sont le cauchemar de tout producteur de fruits. Pour Gino van Acker et Koen van Eijkeren, c’était une raison suffisante pour investir dans la machine mobile FrostFans. Cette machine mobile contre les gelées nocturnes fonctionne en aspirant l'air chaud de la couche d’inversion qui se mélange ensuite avec l'air froid au niveau du sol. Cela crée un flux d'air continu qui permet d'éviter que le gel ne se forme sur les plantes. L’hélice est entrainée directement en créant une pression. Ainsi, un moteur relativement petit suffit à déclencher un important mouvement d'air. Ce système peut protéger jusqu'à 4,5 ou 7 hectares selon les modèles.

Swift International distribue depuis 2020 ces machines, qui sont développées et fabriquées en Nouvelle-Zélande. Au Benelux, Swift International travaille avec Zeelandtrac. Ce partenaire de service, situé à mi-chemin entre les villes portuaires de Rotterdam et d’Anvers, fournit un soutien technique et propose également des démonstrations.

Swift dispose désormais de canaux de distribution et l'entreprise souhaite mettre en place des centre de service dans plusieurs régions. Les pourparlers à ce sujet sont en cours, avec déjà sept pays, hors Pays-Bas et Belgique. « Nous sommes très satisfaits des ventes de nos deux premières saisons. Nous avons également déjà reçu d’importantes commandes pour la saison à venir, car il faut placer les machines à temps. Souvent, les gens n'y pensent que lorsque leurs cultures ont été endommagées », explique Ernst Slabbekoorn de FrostFans.  

« Notre nouveau modèle peut protéger jusqu'à 7 ha. Et celui qui existe déjà, 4,5 ha. Nous pouvons donc offrir à presque tous les cultivateurs une solution de protection adaptée. Maintenant que cette machine est en service, nous suscitons un vif intérêt auprès d'entreprises qui souhaitent éviter, autant que possible, d'irriguer contre le gel nocturne. Cela s'explique par l’implantation, les risques de maladies et, dans certains cas, la disponibilité limitée de l’eau. »

« J'ai acheté cette machine l'année dernière. Cela fait de moi l'un des premiers aux Pays-Bas », déclare fièrement le producteur Gino van Acker. Il cultive des pommes et des poires bio dans un verger de 18 hectares. « J'ai pu l'acheter grâce au plan GMO de BelOrta, une coopérative que je fournis. Cette subvention a rendu l’investissement encore plus attrayant. »

« J'ai utilisé la machine dans un verger de pommiers où je ne peux pas irriguer. Et cela s'est très bien passé. J'ai fait des relevés lorsqu'il y a eu du givre et la température est restée supérieure à 0°C dans la zone où la machine fonctionnait. Une zone de même taille située à 300 m de là était à -2°C, ce qui peut faire toute la différence ».

Différences de nouaison
Koen van Eijkeren, un autre agriculteur en bio, a également apprécié l’utilisation de ses deux machines. «  Notre ferme se trouve en Belgique, près de la frontière néerlandaise. Elle n'est pas loin de la mer. Ces dernières années, nous en avons payé le prix chaque printemps avec le gel. Ce n'était pas aussi grave cette année, mais il a fait entre -2 et 0°C pendant plusieurs nuits. »

« On a constaté une différence notable dans la nouaison des parcelles où les machines tournaient. Même si les fleurs des autres parcelles n’ont pas entièrement gelé non plus. Nous avons réparti notre production de pommes et de poires sur plusieurs petits vergers, totalisant 33 hectares. Nous avons naturellement placé les machines dans les zones les plus vulnérables. Finalement, ce sont les arbres de ces parcelles qui ont eu les meilleures mises à fruit », explique-t-il.

Koen est également très satisfait de la facilité d'utilisation de ces machines. « Avant, je travaillais avec des bougies et des braseros. Mais ils ne duraient que quelques nuits et coûtaient beaucoup d'efforts et d'argent. Ils sont également très polluant tout en ayant des résultats variables. J'ai donc commencé à chercher une alternative. La mobilité de ces machines est un gros avantage et elles sont vraiment faciles à utiliser. »

« Vous les déplacez à l'aide d'un tracteur. Une fois que vous avez mis en place les machines, elles font le reste automatiquement. Elles coûtent cher à l’achat, mais je pense pouvoir m’en servir pendant des années. Et j'ai déjà partiellement rentabilisé cet investissement. Si votre système d'arrosage tombe en panne, vous pouvez subir des dégâts. Avec cette machine, il n’y pas à s’inquiéter de cela. J'étais un peu préoccupé par l’idée que le vent puisse causer des dommages, mais cela ne s'est jamais produit », poursuit-il.

Pas d'inquiétude
« J'ai des parcelles que je ne peux pas irriguer et cela génère beaucoup de tracas. Vous devez sortir du lit la nuit chaque fois qu'il fait froid et humide. Cette machine s'installe en un rien de temps. Vous la réglez à une certaine température - je la mets en marche lorsqu'il fait un demi-degré au-dessus de zéro - et ensuite vous n'avez plus à y penser », convient Gino van Acker. « J'envisage donc d'en acheter un autre, pour le verger de poires que je ne peux pas irriguer ».

Pour plus d'informations :
Gino van Acker
De Reyngaard
Meistraat 1
4561 RD Hulst
dereyngaard@kpnmail.nl

Koenraad van Eykeren
Oudemansdijk 1A
9988 Watervliet
koenraad.van.eykeren@telenet.be

Zeelandtrac
(Démonstrations, ventes, support technique)
Cell. : +31 (0) 650 284 892
j.vogel@zeelandtrac.nl
www.zeelandtrac.nl

Ernst Slabbekoorn
Swift International
(Import, distribution, vente)
Cell. : +31644138650 (WhatsApp)
sales@frostfans.eu
www.frostfans.eu


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)