Willem Koole : « Quand les gens pensent aux agrumes espagnols, c'est Frukar qui vient d'abord à l'esprit »

« Forte demande pour les oranges et les mandarines de gros calibres »

Chez Frukar, aux Pays-Bas, la saison des mandarines espagnoles a démarré en septembre. Et les premières oranges Navelina sont arrivées le 25 octobre. « L'Espagne a eu une excellente récolte dans tous les domaines. Cela signifie aussi plus de fruits et donc des fruits plus petits, ce qui déséquilibre le marché. La demande de gros calibres - qui sont moins nombreux - est bonne. En revanche, il est beaucoup plus difficile de vendre les petits calibres. Aussi parce qu'il y a encore des oranges sud-africaines sur le marché », explique Willem Koole.

« L'offre espagnole se compose actuellement de Navelinas. Les bonnes oranges à jus n'arrivent généralement sur le marché qu'à partir de la mi-décembre. Les ventes de mandarines se portent plutôt bien cette année. La saison des Clemenules espagnoles devrait être brève. Et les Clemenvillas sont déjà attendues début décembre. Le marché va donc rapidement se tourner vers des variétés comme Tango et Nadorcott. Cela pourrait bien donner lieu à un marché extraordinaire de mandarines en décembre. »

« L'année dernière, lorsque le Covid-19 a frappé, la demande d'agrumes a atteint des sommets. Ce battage est maintenant retombé. Le prix des oranges a augmenté de pas moins de 6 €/caisse en 2020. Les citrons, eux aussi, se vendaient à des prix plus élevés. Cette année, les saisons des citrons sud-africains et argentins ont été catastrophiques. Et il y a encore de l'offre étrangère sur le marché. Et nous avons maintenant commencé avec les citrons espagnols. »

« Il y a une bonne demande pour ces produits à des prix raisonnables. Nos clients sont impatients de passer à la nouvelle récolte. Nous obtenons la plupart de nos pomelos de Turquie, qui se vendent bien actuellement. Il y a aussi beaucoup de petits calibres disponibles. Les prix varient entre 11 et 14 euros. Il y a toujours des pomelos sud-africains sur le marché. Il n'y a encore qu'un approvisionnement sporadique en pomelo espagnol. »

Selon Willem, il est encore tout à fait possible de se distinguer avec des agrumes. « Lorsque les gens pensent aux agrumes espagnols, Frukar vient heureusement toujours à l'esprit en premier. Nos marques de confiance comme Serena et Black Jack sont la raison pour laquelle les clients reviennent. Ils savent qu'elles garantissent la qualité, ce qui est apprécié. »

« Nous essayons également de développer davantage ces marques. Cet été, Serena a investi dans un système avancé de tri par caméra. Ce système ne se contente pas de trier par couleur et par taille, mais identifie et évalue également les défauts externes et internes. Il le fait en prenant des dizaines d'images et de scans infrarouges de chaque orange. »

« Nous essayons également d'introduire davantage de nouveaux emballages sur le marché. Cela concerne à la fois nos acheteurs au détail et en gros. Les emballages en carton, en particulier, sont en plein essor, et nous en profitons. Mais nous vendons encore beaucoup d'agrumes dans les caisses en bois habituelles. En matière de solidité, peu d'autres types d'emballages peuvent rivaliser. Et cela a aussi un sens si, par exemple, les caisses sont placées en plein air sur les marchés de gros en Europe », conclut Willem.

Pour plus d'informations : 
Willem Koole
Frukar
Tél. : +31 (0) 180 646 532
wkoole@frukar.nl  
www.frukar.nl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)