Un conditionneur de pommes de terre sénégalais se dote de peseuses ultramodernes

« Les pommes de terre ne sont peut-être pas la première culture qui vient à l'esprit quand on pense au Sénégal. Pourtant, on en cultive beaucoup là-bas », déclare Jouke van der Meer, directeur des ventes chez PIM (Packaging International Machinery). Cette société néerlandaise a récemment fourni des machines de pesage et d'emballage à Swami Agri au Sénégal.

Cette famille est originaire d'Inde. Elle cultive 60 000 tonnes de pommes de terre sur plus de 1 000 hectares. Cela représente environ 80 % de la production de pommes de terre du Sénégal. « Les pommes de terre sont vendues sur les marchés locaux. Pas par l'intermédiaire des supermarchés ou des courtiers. Swami Agri a donc réussi à établir un bon modèle économique. »

« On ne peut pas comparer les fournitures de machines de pesage et d'emballage au Sénégal à celles de l'Europe », explique Victoria Arellano. Elle s'occupe du marketing de PIM. « PIM élabore le cahier des charges de la ligne d'emballage avec le client. Il se base sur les désirs et les besoins. De même, PIM a « personnalisé » avec eux la ligne d'emballage de Swami Agri. »

Automatisation
L'un des aspects qui diffèrent de l'Europe est le degré d'automatisation. « Là-bas, l'accent est mis sur l'automatisation d'un maximum de processus d'emballage. Au Sénégal, ils ont choisi de n'automatiser qu'une partie et de faire exécuter les autres tâches manuellement. C'est là que nous avons fait la différence pour eux ; nous avons trouvé le bon équilibre entre ce que nous pouvons offrir et ce dont ils ont besoin », explique Victoria.

Jouke ajoute que l'un des objectifs de Swami Agri est de fournir autant d'emplois régionaux que possible. Ils le font en collaboration avec les autorités sénégalaises. Les périodes de pic sont celles de la plantation et de la récolte des pommes de terre. Pendant cette période, environ 1 600 personnes sont employées. Jouke souligne que le niveau d'éducation, lui aussi, ne peut être comparé à celui de l'Europe. « C'est pourquoi on a choisi de combiner des peseuses ultramodernes avec des lignes de couture robustes à commande manuelle. Ces dernières sont également faciles à entretenir en cas de panne. »

Jouke précise que cela entraîne un facteur de neuf fois plus de main-d'œuvre qu'aux Pays-Bas, par exemple. « Au Sénégal, quatre opérateurs sont employés. Aux Pays-Bas, on peut s'en sortir avec la moitié d'un seul ». Par ailleurs, la main-d'œuvre coûte beaucoup moins cher au Sénégal qu'en Europe. Cet aspect est bien sûr également pris en compte. Swami Agri dispose d'un département technique. Avec l'aide de PIM, il assure l'entretien des machines. « Les machines sont également équipées de modems. Nous pouvons donc les contrôler à distance, si nécessaire », explique Jouke.

Précision
Une fois récoltées, l'entreprise emballe les pommes de terre principalement dans des sacs de 50 kg et les réfrigère. « La vitesse et la capacité de la ligne d'emballage sont cruciales. Comme il fait très chaud, les pommes de terre récoltées doivent arriver dans les chambres froides le plus rapidement possible ». Pour la livraison sur les marchés locaux, les pommes de terre sont remballées depuis l'entrepôt frigorifique dans des sacs de 25 kg.

Victoria révèle que la précision des peseuses automatiques était la raison pour laquelle Swami Agri voulait que PIM automatise cette partie de leur opération. Elle permet d'économiser beaucoup d'argent. « Nos peseuses combinées de grande capacité et de haute précision ont des commandes exclusives avec un logiciel d'auto-apprentissage. Ainsi, elles peuvent peser des tubercules de grande taille, irréguliers ou même non lavés avec une précision de 0,001 %. Ainsi, 25 kg pèsent vraiment 25 kg », conclut Jouke. (MW)

Pour plus d'informations :
PIM Machinery
Tél. : +31 514 54 23 60
sales@pim-machinery.com  
www.pim-machinery.com  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)