Les exportations d'oignons néerlandais atteignent de nouveau des sommets

Selon Holland Onions, il semblerait que l'année 2021 soit de nouveau une année record pour les exportations d'oignons. Les attentes en matière de stock d'exportation de ce fleuron néerlandais semblent tendre vers 1,3 million de tonnes. Ces chiffres sont basés sur les prévisions de récolte. Lors de la saison précédente, la marque d'exportation emblématique de 1,2 million de tonnes a finalement été facilement dépassée. Cette saison d'exportation a également démarré tôt, mais avec une demande moins large.

Les chiffres d'exportation de cette saison dépassaient déjà largement la barre du demi-million de tonnes. Et ce, après seulement les 18 premières semaines. La saison précédente, les Pays-Bas avaient vendu 531 000 tonnes à 129 pays étrangers. Ce chiffre correspondait à la même période. Au cours des 18 premières semaines de la saison précédente, ce chiffre avait atteint 486 000 tonnes. La tendance est à une croissance soutenue des exportations, de 4 % par an en moyenne. Elle reste donc parfaitement en phase avec la croissance de la production mondiale.

Il faut toutefois noter que les récoltes d'oignons ont été importantes ailleurs également. Cela rend cette saison d'autant plus intéressante. Par exemple, en Europe, 7,4 millions de tonnes d'oignons ont été récoltées, soit 700 000 tonnes de plus que la saison précédente. Avec 6,7 millions de tonnes, les rendements de cette saison étaient plutôt faibles.

Récolte record
Cette saison, les champs d'oignons néerlandais produiront environ 1,6 million de tonnes brutes. C'est ce qui ressort des estimations préliminaires de la récolte. Cela représente près de 20 % de plus que la saison dernière. Les oignons de semence ont été cultivés sur 301 000 hectares cette saison. C'est plus de 10 % de plus que la saison dernière. Le stock d'exportation global devrait être d'environ 100 000 tonnes de plus que la saison précédente.

La consommation locale augmente
Le premier semestre de 2021 a également vu une augmentation considérable de la consommation nationale d'oignons frais. Celle-ci a augmenté de pas moins de 16 %. L'oignon est donc de loin le légume qui connaît la plus forte croissance aux Pays-Bas. Une partie de cette croissance peut être attribuée au fait que les gens mangent davantage à la maison, les restaurants étant moins accessibles. Mais en dehors de cela, elle offre une opportunité pour les oignons de devenir encore plus appréciés dans la cuisine. Les ventes de tomates et de concombres sont loin derrière. Elles affichent de maigres chiffres de croissance de « seulement » 2 et 3 %.

Les grands gagnants en volume
La Côte d'Ivoire reste un grand gagnant en termes de volume de ventes. Mais le Sénégal semble progressivement rattraper son retard. Le Nicaragua est un autre grand gagnant en volume. Cette saison, les exportations d'oignons néerlandais vers ce pays ont plus que doublé pour atteindre plus de 16 000 tonnes. Mais les pays voisins d'Amérique centrale, le Salvador et le Honduras, se portent bien eux aussi. Sur le continent asiatique, une croissance substantielle a lieu à Taïwan. Et la croissance se poursuit à Hong Kong. Taïwan absorbe actuellement plus de 6 000 tonnes, ce qui la place à la 18e place du top 20. Ce pays est ainsi en progrès par rapport à la 100e place.

À l'échelle mondiale, 92 % des oignons sont cultivés et consommés localement. Néanmoins, les 8 % restants semblent indispensables pour pallier les pénuries locales dans le monde. La faîtière des oignons de Hollande détient une part de marché de 20 % au niveau mondial. Elle sert des clients dans le monde entier à des prix très raisonnables. Cela rend également Holland Onion très sensible aux questions sociales. Les habitants des pays vers lesquels elle exporte ont souvent peu d'argent. Et ils dépensent la majeure partie de leurs revenus en nourriture.

Importante croissance locale
Malgré le Brexit, la Grande-Bretagne affiche à nouveau une forte croissance. Elle a déjà pris plus de 46 millions de kg d'oignons néerlandais. Il en va de même pour l'Italie et la Finlande. Sans oublier les pays de l'ancienne république de Yougoslavie : Croatie, Monténégro, Bosnie-Herzégovine et Kosovo. Les exportations d'oignons vers Chypre, la Hongrie et la Roumanie méritent également d'être mentionnées. Chypre a gagné 46 places. Et la Turquie fait sa première apparition, bien qu'un peu hésitante, avec 50 tonnes.

Source : Holland Onions


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)