Ekaterina Fefelova, de la société de logistique mondiale Easyfresh :

« Les goulets d'étranglement sont là pour un bon moment mais devraient diminuer après le rebond du Covid »

La logistique maritime mondiale est en proie à des difficultés. L'offre de conteneurs frigorifiques est actuellement restreinte. La rotation adéquate des équipements pâtit de la moindre fiabilité du calendrier générée par les retards constants et les encombrements portuaires habituels. Ekaterina Fefelova, coordinatrice de l'organisation au sein de la société de logistique mondiale Easyfresh, donne un aperçu de la situation et de la manière dont elle pourrait évoluer dans les semaines à venir.



« Il est difficile de dire quel est le véritable problème de la logistique. Lorsqu'il s'agit de denrées périssables, nous savons que la chaîne du froid est fragmentée et que les solutions de type porte-à-porte ne sont pas toujours applicables. Selon moi, les acteurs de la chaîne du froid sont en quelque sorte « conservateurs » et veulent prendre le contrôle d'une partie de la logistique. Cela fonctionne dans de nombreux cas, mais pas dans tous. Nous recherchons donc de manière proactive des solutions alternatives pour minimiser les problèmes de nos clients et leur permettre de se concentrer sur leurs produits. Les détaillants alimentaires sont très désireux de trouver des solutions logistiques globales de type porte-à-porte qui peuvent être mises en pratique lorsqu'une saison spécifique démarre. Après quoi, ces détaillants veulent mettre en œuvre rapidement et sans heurts une nouvelle connexion logistique pour s'approvisionner auprès d'une autre origine. On voit cela lors d'un glissement de saison de l'hémisphère nord à l'hémisphère sud, par exemple », explique Ekaterina Fefelova.

« Il y a de plus en plus d'origines et de plus en plus de destinations ou de points de consommation, ce qui signifie que la « matrice logistique » est plus complexe et nécessite une expertise locale mais aussi mondiale. Les supermarchés et les détaillants alimentaires aiment de plus en plus travailler avec Easyfresh dans le monde entier. Notre concept s'inscrit dans leur équation logistique ! »

Compte tenu des difficultés à trouver des conteneurs frigorifiques, Easyfresh, en tant que 3PL spécialisé, propose des alternatives à ses clients. « On peut par exemple privilégier les ports de l'Adriatique par rapport à ceux de la CNO pour un client basé en Allemagne ou en Europe centrale, et/ou des solutions combinées mer courte/rail/route avec notre propre flotte de 45RF », explique Ekaterina Fefelova.

« Si un conteneur d'ananas en provenance du Costa Rica doit attendre le navire collecteur à destination de la Norvège ou de l'Irlande sur les quais de Rotterdam ou d'Anvers, nous le mettons à quai, le « libérons » et le rendons à la compagnie en le vidant dans notre entrepôt frigorifique néerlandais et en chargeant la cargaison dans notre unité 45 RF. Nous offrons donc une alternative viable et plus rapide au destinataire de ces fruits. De même, nos collègues d'Easyfresh Iberia proposent des solutions similaires pour le commerce intra-européen de produits frais, principalement de l'Espagne et du Portugal vers la Scandinavie et l'Irlande, conjointement dans ce dernier cas avec nos collègues de notre société sœur Easyfresh Ireland LTD. »

D'autre part, le trafic de marchandises se tourne également vers le fret aérien. « Nous observons cette évolution de manière progressive. C'est pourquoi nous avons récemment créé EasyAir, une nouvelle division sous l'égide d'Easyfresh. La réduction de l'écart entre les coûts très élevés connus du fret maritime et du fret aérien entraîne un transfert partiel de certains produits. Il y a un certain nombre de limitations, comme par exemple, des vols réguliers dans le monde entier. Cela dit, nous constatons une augmentation des expéditions par fret aérien dans certaines régions. »

« Les goulets d'étranglement sont là pour un bon moment », selon Ekaterina, « mais il est probable qu'ils seront moins importants, une fois que les effets du rebond du Covid seront passés. Nous investissons dans des installations et des solutions comme l'entrepôt frigorifique de Moerdijk, aux Pays-Bas, un site qui va changer la donne et qui est dirigé par FrigoBreda, copropriétaire d'Easyfresh. En outre, nous pensons qu'il faut investir dans les talents. Par conséquent, nous avons développé et continuons à développer des programmes avec diverses universités internationales en mettant en place des sessions de formation, des stages, etc. Il y a un manque évident de compétences de qualité sur le marché de l'expédition et de la logistique des produits réfrigérés et, en toute logique, il nous faut agir en conséquence. »

« D'autre part, je peux ajouter que nous constatons en général une augmentation des volumes expédiés, non seulement pour les fruits et légumes, mais aussi pour d'autres cargaisons frigorifiques, comme les fruits de mer, etc. dans lesquelles nous sommes également impliqués. Par exemple, et de manière très remarquable, nos collègues d'Easyfresh Chili et d'autres collègues d'Amérique du Sud (Équateur, Brésil, etc.) ou d'Asie connaissent d'excellents résultats dans ces autres domaines. En d'autres termes, nous sommes en mesure d'apporter notre aide dans le monde entier, dans 220 pays et territoires, avec une approche spécialisée, sous la marque réputée et déposée Easyfresh. »

Pour plus d'informations :
Ekaterina Fefelova
Easyfresh
Coordinatrice du réseau Easyfresh
Tél. : +34 963 218 021
Cell. : +34 678 215 601
ef.ho@easyfresh-logistics.com
www.easyfresh-logistics.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)