Olivier Magaud, Luzo :

« Aujourd’hui nous avons de la volumétrie donc nous pouvons répondre à la demande »

Si les semences d’échalotes étaient jusqu’à aujourd’hui l’apanage d’un seul acteur, Luzo s’impose désormais sur le marché grâce à la Cassandre, une variété dotée d’une chair rose et d’une couleur externe cuivrée. De forme semi-longue, elle se conserve d’une récolte à l’autre.


Echalote Cassandre : cycle végétatif de 160 jours / précocité P2

« Aujourd’hui nous avons de la volumétrie donc nous pouvons répondre à la demande »
Fruit d’un long travail de sélection, Luzo détient un contrat d’exclusivité pour la semence Cassandre. En phase de commercialisation depuis 7 ans, elle est distribuée sur les continents européen, américain et africain. « Nous avons travaillé très longtemps sur la Cassandre car élaborer une variété prend beaucoup de temps, il faut compter une dizaine d’années. Aujourd’hui nous avons de la volumétrie donc nous pouvons répondre à la demande », explique Olivier Magaud. 


Echalote Cassandre demi-longue, peau cuivrée

« Il y aura encore des lots d’échalotes qui vont disparaitre et qui feront baisser les volumes »
Pour la culture, si au départ les prévisions de rendement s’annonçaient bonnes, les aléas climatiques ont ralenti la pousse et favorisé le développement des cas de fusariose. « Cette année en termes de rendements en général, nous observons une baisse de 20 % par rapport à une année normale. Beaucoup de lots ont été affectés et n’ont pas pu être vendus. » Des problèmes de qualité qui affectent un marché annoncé à l’origine comme surchargé en termes de volumes. « Ça commence déjà à se tendre, alors que ça n’arrive normalement qu’en janvier, trouver des volumes sains commence à devenir compliqué. Sur une année comme ça, on stocke les lots pensant qu’ils sont beaux, et quand on rouvre les frigos pour vendre on a des surprises et là c’est trop tard. Donc pour l’instant les prix sont fermes mais ils vont certainement s’orienter à la hausse au fil du temps car il y aura encore des lots qui vont disparaitre. »

Des cours globalement en hausse   
Transport, matières premières, énergies… la filière est confrontée à une hausse généralisée des prix. « Suite au Brexit, les industriels Anglais avaient décidé de se tourner vers la Chine, sauf que le container est passé de 5 000 à 15 000 dollars donc ils se sont finalement adressés à la Pologne. Mais cette année la Pologne a de très petits rendements, donc les producteurs polonais se tournent vers les Hollandais et les Français pour essayer d’avoir de la marchandise. Ça affole le marché et fait monter les cours, c’est l’effet boule de neige. »

« On en parle partout mais il faut vraiment que tout le monde en soit bien conscient ! Les prix de tous les produits alimentaires vont augmenter. Si un paramètre bouge on peut encore l’absorber mais actuellement tous les paramètres bougent, donc forcément tout augmente. La répercussion des charges concerne tout le monde. »

A propos de Luzo
Spécialiste de l’allium, la société Luzo, basée dans l’Aube, propose en plus de l’oignon jaune, rose et de l’échalion. Active également dans la fourniture de produits élaborés, Luzo a développé l’oignon sué prêt à l’emploi.  


Oignon sué. « Plus besoin de l’éplucher, de l’émincer, ni de le suer »

Pour plus d’informations : 
Olivier Magaud
Chemin des Chènevièress
10260 Jully-sur-Sarce  
France
luzo.fr 
luzo@luzo.fr 
Linkedin


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)