Un exportateur ukrainien de pommes espérait se rétablir après la pandémie

« Nous faisons ce que nous pouvons pour rester sur le marché »

La guerre en Ukraine a été dévastatrice pour les exportateurs de produits ukrainiens. Les champs étant détruits, le coût de tout a augmenté, sans parler des horreurs auxquelles la population ukrainienne doit faire face quotidiennement. Un exportateur espère que la paix régnera bientôt, afin qu'il puisse reprendre son activité. 

Garik Andriasyan, directeur de l'exportateur de fruits ukrainien Gold Scorpion, a vu la saison des pommes ukrainiennes partir en fumée à cause du début de la guerre : « Malheureusement, vous pouvez imaginer que notre saison de pommes s'est avérée très mauvaise. Nous n'avons même pas connu des moments aussi difficiles pendant la pandémie. Nous savons tous que dans une guerre, il n'y a pas de gagnants, sauf pour la politique. Avant le début de la guerre, nous commencions tout juste à nous remettre sur pied après les problèmes liés au Covid que nous avions dû affronter. Beaucoup d'entreprises n'ont pas pu résister à la situation économique après les problèmes sanitaires et ont dû faire faillite. La guerre est le dernier clou du cercueil pour certaines autres entreprises, mais nous faisons ce que nous pouvons pour rester sur le marché. »

Comme tout en Ukraine a vu son prix augmenter, il est en fait rentable pour l'entreprise ukrainienne d'importer des pommes de Pologne pour les vendre, explique Andriasyan. « La guerre a un mauvais effet sur notre activité, tant sur l'exportation de pommes depuis l'Ukraine que sur l'exportation de fruits et légumes d'Espagne vers l'Ukraine. Quant aux exportations depuis l'Ukraine, il est maintenant difficile de dire quand il y aura un travail stable et quelle sera la rentabilité des exportations depuis l'Ukraine. Tout les prix ont augmenté, et il est plus rentable pour nous d'acheter des pommes en Pologne maintenant, puisque le coût et les frais de transport sont moins élevés. »

Andriasyan affirme que, bien que certains champs aient été complètement détruits, ils ne prévoient pas d'abandonner leur entreprise. Ils espèrent pouvoir revenir en force dès que la guerre sera terminée : « Nous essayons de planifier en conséquence pour ne pas fermer complètement notre entreprise. Malheureusement, à cause de la guerre et des sanctions en Espagne, l'agriculture souffre également, car près de 80 % des produits espagnols ont été achetés par des pays comme la Russie, l'Ukraine et la Biélorussie. Nous vivons dans l'incertitude la plus totale et de nombreux vergers ukrainiens ont été détruits par les Russes. Cependant, ils ne sont pas tous perdus ! Par conséquent, je n'ai qu'un seul souhait, c'est que cette guerre se termine et que nous puissions tous vivre en paix. Il y a eu suffisamment de souffrances et de morts au XXIe siècle, nous voulons juste que cela s'arrête. »

Pour plus d'informations :
Garik Andriasyan
Gold Scorpion
garikgoldscorpion@bk.ru 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)